Sur une terrasse avec quatre autres personnes: «C’était très important pour moi de m’excuser», dit Valérie Plante | 24 heures
/bref

Sur une terrasse avec quatre autres personnes: «C’était très important pour moi de m’excuser», dit Valérie Plante

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a voulu présenter ses excuses aux citoyens samedi après-midi
Gabriel Ouimet / 24 heures

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a voulu présenter ses excuses aux citoyens samedi après-midi

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a tenu à présenter ses excuses aux Montréalais pour avoir partagé une table sur une terrasse avec quatre autres personnes, vendredi soir, sur le Plateau-Mont-Royal. 

Invitée à commenter l’incident de la veille en conférence de presse samedi après-midi, la mairesse a d’abord voulu mettre au clair que les règles sont les mêmes pour tous.

«C’était très important pour moi de m’excuser et de rappeler l’importance de suivre les règles. Ce qui est bon pour tout le monde, c’est bon aussi pour moi» a-t-elle précisé.

Admettant qu’elle avait contrevenu aux règles pendant «grosso modo une quinzaine de minutes», elle a demandé aux Montréalais de ne pas baisser les bras et de demeurer disciplinés.

«On fait des efforts depuis un an, il faut continuer à le faire» a-t-elle précisé.

Pas à l’abri d’une erreur 

«Je mangeais avec une amie, et le chef et deux membres de mon équipe sont venus s’asseoir avec nous [quelques] minutes. On aurait [dû] remettre nos masques. Ça montre qu’on doit être vigilants et qu’on n’est pas à l’abri d’une erreur malgré nos bonnes intentions», avait-elle préalablement partagé sur Twitter, après que des photos la montrant attablée avec d’autres personnes, sans masque et sans pratiquer la distanciation sociale, eurent soulevé la controverse sur les réseaux sociaux.

L’amie évoquée par la mairesse est Isabelle Proulx-Hétu, une de ses adjointes à l’hôtel de ville, alors que le chef dont il est question est Danny St-Pierre, que l'on peut voir de dos sur la photo.

Certains internautes ont ensuite salué son honnêteté et le fait qu’elle assume son erreur.

N’empêche, d’autres personnes ont dénoncé le fait que la mairesse, qui doit donner l’exemple aux Montréalais, ait fait fi des règles sanitaires. C’est le cas d’un citoyen adepte de Twitter, Frederick Carle, qui a partagé la photo de la mairesse sur la terrasse du restaurant Le Pontiac.

«Les règles de santé publique ne s'appliquent pas à la mairesse @Val_Plante. Table de 5. 1 masquée. Fini de manger. Manifestement pas la même adresse. Fait semblant sur les réseaux sociaux qu'elle est à 2. Minimum 30 min», a-t-il partagé sur le réseau social, faisant référence à une autre photo où l'on voyait Mme Plante seulement avec son adjointe, Mme Proulx-Hétu.

Les règles doivent être maintenues, même dans les parcs 

Questionnée pour savoir si les grands rassemblements observés vendredi soir dans de nombreux parcs de la métropole pourraient compromettre le déconfinement de l’île, Valérie Plante a rappelé que le fait d’être à l’extérieur ne permettait pas de contrevenir aux règles.

Si les chiffres sont bons, la Santé publique pourrait autoriser Montréal à passer au palier orange le 7 juin prochain, comme Laval.

«Les gens ont besoin de ventiler et de profiter du beau temps, ceci étant dit, tous les efforts comptent et les grands rassemblements ne sont pas permis. Ce qui s’est passé hier dans plusieurs endroits, il ne faut pas que ça se reproduise», a-t-elle précisé.

Les policiers continueront d’ailleurs d’appliquer les règles mises en place par la Santé publique tant et aussi longtemps que Montréal ne changera pas de couleur.

«Les policiers doivent continuer à rappeler aux gens que les rassemblements, c’est non», a-t-elle martelé.

À lire aussi

Et encore plus