2e dose d’AstraZeneca: Québec exige un délai de huit semaines | 24 heures
/bref

2e dose d’AstraZeneca: Québec exige un délai de huit semaines

Image principale de l'article AstraZeneca: Québec exige un délai de 8 semaines
AFP
  • Le ministre de la Santé, Christian Dubé, maintient qu’il faudra attendre huit semaines pour recevoir une deuxième dose d’AstraZeneca.
  • Des centres de vaccination ont pourtant donné une deuxième doses à des personnes vaccinées depuis quatre semaines seulement.
  • Québec recommande que la deuxième dose soit administrée au moins huit semaines après la première, puisque c’est à ce moment que les bénéfices du vaccin sont les plus importants.

Même si des centres de vaccination ont donné leurs 2e doses d’AstraZeneca à des personnes vaccinées depuis quatre semaines seulement, le ministre de la Santé, Christian Dubé, maintient qu’il faudra attendre huit semaines. 

«La [raison] pour laquelle on exige huit semaines, c’est que c’est là l’optimum de l’immunité», a-t-il affirmé.

Durant la fin de semaine, plusieurs centres de vaccination ont accepté de donner des 2e doses d’AstraZeneca à des personnes vaccinées ayant reçu leur première dose depuis quatre semaines, selon ce qu’ont rapporté plusieurs médias lundi.

Selon Christian Dubé, la confusion a été créée par l’avis du Comité d’immunisation du Québec (CIQ) qui, dans son avis publié jeudi à ce sujet, rappelait que «l’autorisation de mise en marché du vaccin est basée sur un intervalle minimal de 4 semaines entre les deux doses».

Or, Québec recommande plutôt que la deuxième dose soit administrée au moins huit semaines après la première puisque c’est à ce moment que les bénéfices du vaccin sont les plus importants.

«Désolé s’il y a eu une confusion au cours des derniers jours, mais c’est très clair à partir d’aujourd’hui: c’est les gens qui ont fait huit semaines [qui peuvent recevoir leur 2e dose], c’est ça qui est recommandé par le CIQ», a tranché Christian Dubé, lundi.

Tous les PDG de CISSS et de CIUSSS et les responsables de la vaccination ont été informés de cette demande d’un délai de huit semaines entre les deux doses d’AstraZeneca, a ajouté le ministre.

À lire aussi

Et encore plus