Laval offre maintenant du transport adapté gratuit pour les femmes handicapées victimes de violence conjugale | 24 heures
/bref

Laval offre maintenant du transport adapté gratuit pour les femmes handicapées victimes de violence conjugale

Les femmes qui vivent avec un handicap sont plus à risque d'être victimes de violence conjugale au cours de leur vie, mais pourtant, elles sont sous-représentées dans les maisons d'hébergement. C'est pour les aider à aller chercher de l'aide que la Société de transport de Laval (STL) leur offrira du transport adapté gratuitement et confidentiellement.

• À lire aussi: Voici les premiers autobus 100% électriques de Laval

Des données de Statistique Canada démontrent que 39% des femmes vivant avec une limitation sont à risque de subir de la violence conjugale. Se rendre jusqu'à une maison d'aide rapidement et sans attirer l'attention peut être compliqué dans leur situation. 

Pour avoir un transport, les femmes peuvent maintenant communiquer avec l'une des trois maisons d'hébergement sur le territoire lavallois :

Celles-ci réservent ensuite le transport auprès de la STL, en assurant la confidentialité de la victime. Le déplacement peut avoir lieu le jour même, avec un délai minimum de deux heures. Les accompagnateurs qui effectueront ces déplacements sont sensibilisés à l'enjeu de la violence conjugale et feront preuve de discrétion, assure la STL. 

«Considérant que le transport vers ces maisons a été identifié comme un obstacle, je suis très fier que la STL contribue à apporter des solutions au grave problème qu’est la violence conjugale faite aux femmes vivant avec un handicap. Le protocole offre un moyen simple, rapide et sans frais aux femmes et à leurs enfants qui souhaitent sortir d’une situation de violence», déclare Éric Morasse, président du conseil d’administration de la STL.

Cette annonce survient dans une année où les féminicides ont fait les manchettes : il y en a eu 11 depuis le début de l'année au Québec. Deux d'entre eux sont d'ailleurs survenus sur le territoire lavallois.

• À lire aussi: [EN IMAGES] Des milliers de personnes marchent contre la violence conjugale à Montréal

• À lire aussi: BILLET - Autant de féminicides, c'est de la négligence systémique

Ce service est une première au Québec, et pour le moment, il est uniquement disponible à Laval. Éric Morasse invite toutefois les autres sociétés de transport québécoises à se joindre au projet. 

Selon les chiffres de l’Office des personnes handicapées du Québec datant de 2012, on trouve un peu plus de 19 000 femmes en situation d’handicap à Laval. On estime à 7000 le nombre de femmes qui seraient dans une situation de violence conjugale à Laval, a indiqué Marilie Beaulieu-Gravel, conseillère, communications et affaires publiques pour la STL.

À VOIR AUSSI

Comment savoir si une amie vit de la violence conjugale?

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus