Les étudiants des cégeps et des universités retourneront sur les bancs d’école à l’automne | 24 heures
/bref

Les étudiants des cégeps et des universités retourneront sur les bancs d’école à l’automne

Image principale de l'article Retour sur les bancs d'école à l'automne
Photo d'archives, Agence QMI
  • Il y aura des cours en personne dans les universités et les cégeps l'automne prochain, et ce, peu importe les modalités.
  • Québec veut mettre fin à la distanciation de deux mètres dans les établissements d'enseignement supérieur.
  • Plus les jeunes sont vaccinés, plus le retour sur les bancs d'école sera «normal».

Finis les cours sur Zoom, les examens en ligne et les journées passées en solitaire dans sa chambre. Le réseau de l’enseignement supérieur se déconfinera pour la prochaine rentrée, alors que les étudiants des cégeps et des universités pourront revenir en personne sur les bancs d’école à l’automne, potentiellement sans distanciation. Tour d’horizon.

La ministre de l’Enseignement supérieur, Danielle McCann, a présenté lundi les directives envoyées dans les établissements en vue de la rentrée. Comme évoqué plus tôt ce mois-ci par le premier ministre François Legault, les étudiants devraient tous pouvoir franchir les portes de leur cégep et de leur université aux mois d’août et de septembre prochains.

• À lire aussi: Les bals des finissants encore interdits cette année au Québec

• À lire aussi: La majorité du Québec en zone orange, pas Montréal et Laval 

L’annonce était attendue dans le réseau de l’enseignement supérieur. Début février, la ministre McCann avait permis aux établissements de reprendre l’offre de cours «en présentiel». Or, la mesure ne s’était concrétisée que dans certains établissements.

s

Fin de la distanciation  

Québec prévoit faire tomber les obligations de distanciation physique dès l’automne, mais seulement si certains objectifs de vaccination sont atteints. Dans la mesure où 75% des 16 à 29 ans sont complètement vaccinés avant la rentrée, la Santé publique permettra aux étudiants de se côtoyer sans respecter les fameux «deux mètres».

Pour le moment, environ 42% d’entre eux auraient reçu une première dose, a précisé lundi le directeur national de santé publique, le Dr Horacio Arruda. «L’été sera celui de la course à la vaccination», a ajouté la ministre McCann.

• À lire aussi: On est allé sur les terrasses vendredi pour la grande réouverture!

Plan B 

Tout va se jouer dans les trois prochains mois. Dans l'éventualité où les cibles de vaccination n'étaient pas remplies – ou si la situation épidémiologique se détériorait –, les établissements d'enseignement supérieur ont reçu la directive de mettre sur pied un «plan de repli».

Celui-ci prévoit toujours une présence en classe des étudiants, mais avec respect d'une distanciation d'un mètre.

Magasinez-vous un appartement  

La ministre McCann est sûre de son coup. «Les établissements vont mettre la main à la pâte» pour s'assurer d'un retour «en présentiel» à temps plein, a-t-elle martelé lundi. Si bien qu'elle invite les étudiants à se chercher un appartement s’ils vivent loin de leur lieu d'étude. 

«Les campus vont être ouverts. Venez», a-t-elle signifié lundi. Les cours en ligne ne se donneront qu’en contexte «très spécifique», a ajouté l’élue caquiste.

Et le masque?  

Danielle McCann n’a pas voulu se prononcer lundi sur la possibilité de mettre fin au port du masque en classe à l’automne. Les nouvelles arriveront au cours de l’été, et elles dépendront encore du succès de l’opération d'inoculation.

«Ça va être à clarifier d’ici trois mois», a précisé le Dr Horacio Arruda.

Activités parascolaires  

Les activités sportives et culturelles suivront, elles, le calendrier général de retour à la normale. Le retour sur le campus à l’extérieur des classes – dans des locaux d’associations étudiantes par exemple – devrait se faire au même rythme que le déconfinement des activités d’enseignement.

À lire aussi

Et encore plus