Un pilote d’avion qui avait regardé de la porno et exposé ses organes génitaux en plein vol reçoit sa sentence | 24 heures
/misc

Un pilote d’avion qui avait regardé de la porno et exposé ses organes génitaux en plein vol reçoit sa sentence

Image principale de l'article Un pilote a regardé de la porno en plein vol
Adobe Photo Stock + AFP

Un pilote de Southwest Airlines qui avait défrayé les manchettes le mois dernier lorsque des accusations étonnantes avaient été portées contre lui connaît maintenant les conséquences de ses gestes.

Michael Haak, qui est âgé de 60 ans, a été reconnu coupable d’avoir exposé ses organes génitaux à sa co-pilote et d’avoir regardé de la pornographie pendant un vol entre Philadelphie et la Floride, l’an dernier.

• À lire aussi: Un pilote de ligne accusé d’avoir exposé ses organes génitaux en plein vol

Il avait cependant démissionné de ses fonctions avant que cette histoire ne se rende aux oreilles de son employeur et à celles du public.

Le juge J. Mark Coulson l’a donc condamné à un an de probation et à 5000 $US d’amende.

À son audience du 28 mai, Haak avait déclaré: «Cela avait commencé comme une blague consensuelle entre l’autre pilote et moi. Je n’aurais jamais imaginé en mille ans que ça finirait comme ça.»

• À lire aussi: Le rappeur G.I. Joe affirme «faire l’hélicoptère avec son engin» sur OnlyFans

Le 10 août 2020, Haak était le commandant du vol pour Orlando, en partance de Philadelphie. Il avait comme première officière une femme qu’il n’avait jamais rencontré auparavant.

Selon un communiqué de presse émis par le Department of Justice: «Haak a admis que, une fois l’appareil ayant atteint son altitude de croisière, il est sorti de son siège de pilote et, tout en restant dans le cockpit, il s’est déshabillé et a visionné du contenu pornographique sur un ordinateur portable».

«Alors que l'avion poursuivait son vol, Haak a eu une conduite inappropriée dans le cockpit, pendant que la première officière continuait de réaliser les tâches qui lui étaient assignées en tant que membre de l’équipage.

• À lire aussi: Un hacker accède à une cage de chasteté connectée à Internet et demande une rançon

Le procureur de la couronne Michael Cunningham a argué que Haak «avait la responsabilité de se comporter d’une manière beaucoup plus responsable. Ce n’est pas le genre de comportement aberrant que qui que ce soit doit accepter.»

Il a de plus ajouté que la copilote a «malheureusement souffert de conséquences» à la suite de l’incident, mais que Haak «n’avait rien à voir avec celles-ci», sans davantage donner de détails sur cet aspect.

«Elle avait le droit de ne pas être sujette à ce genre de comportement, sans égard à ce qui a pu le motiver ou l’inciter», a aussi indiqué le procureur.

• À lire aussi: Un personnage pour enfants avec «le plus long pénis au monde» choque le Danemark

Accusé d’avoir commis un geste lubrique, indécent ou obscène dans un lieu public, Haak faisait face à un maximum de 90 jours d’emprisonnement.

Compte tenu de la sentence reçue et du fait que son nom n’a pas été inscrit au registre des délinquants sexuels, on peut dire que le juge a été clément à son endroit.

Southwest Airlines, elle, s’est dissociée du pilote maintenant à la retraite et a cessé de lui payer tous les bénéfices auxquels il avait droit en tant qu’ancien employé.

À voir aussi sur le Sac de Chips:

s

s

s


À lire aussi

Et encore plus