Floride: les lamantins en péril à cause de la pollution des cours d’eau | 24 heures
/environment

Floride: les lamantins en péril à cause de la pollution des cours d’eau

Image principale de l'article Les lamantins de Floride en péril
AFP

La pollution et la prolifération des algues en Floride accélèrent l’épuisement de nourriture pour les lamantins, menant à une forte hausse du nombre de décès de ces mammifères marins cette année, rapporte le quotidien britannique The Guardian. 

Durant les cinq premiers mois de 2021, 749 lamantins sont morts de faim, selon la Florida Fish and Wildlife Conservation Commission, ce qui dépasse largement le nombre de décès (637) pour toute l’année 2020. Le total est en voie de surpasser le sommet de 804 lamantins morts de 2018.

Des groupes environnementaux floridiens craignent que l’espèce soit menacée à long terme en raison du dépérissement d’importantes zones d’herbes marines, la nourriture que les lamantins préfèrent, causé par l’efflorescence d’algues bleues et de phytoplancton à l’intérieur des terres et dans les cours d’eau de Floride.

Disparition des herbes marines  

Le Indian River Lagoon, un estuaire intérieur que visite près du tiers des 7500 lamantins restants, a vu 58% de ses herbes marines disparaître depuis 2009, indique le district de gestion des eaux de la rivière St Johns.

L’agence soutient que l’excès de ruissellement de nutriments, comme l’azote et le phosphore, tue les herbes marines ou forme des efflorescences qui bloquent la lumière du soleil.

«La grande majorité des 80 000 acres de prairie marine du Indian River Lagoon ont disparu à cause d'une série continue de proliférations d'algues nuisibles, elles-mêmes causées par des décennies de pollution humaine par les nutriments provenant des eaux usées et de ruissellement, qui se poursuivent sans relâche à ce jour», a déclaré Bob Graham, cofondateur de l’organisme Save the Manatee, dans un éditorial publié par le Tampa Bay Times.

En 2019, le US Fish and Wildlife Service avait pourtant retiré les lamantins de la liste des espèces en danger. Une erreur, a ajouté l’ancien gouverneur de la Floride. 

«[L’agence a] écouté les groupes antilamantins et [a] prématurément retiré les lamantins de la liste des espèces en danger malgré les objections des scientifiques et de milliers d’Américains qui ont compris que [leur] avenir n’était pas assuré, mais qu’il pouvait en fait s'aggraver.»

À lire aussi

Et encore plus