«Lève ta tab***ak de tête!»: ces 2 anciens joueurs de la LNH croient que le coup de Mark Scheifele à l’endroit de Jake Evans était «propre» | 24 heures
/misc

«Lève ta tab***ak de tête!»: ces 2 anciens joueurs de la LNH croient que le coup de Mark Scheifele à l’endroit de Jake Evans était «propre»

Image principale de l'article Evans: 2 anciens disent que le coup était «propre»
Capture d'écran / Twitter + AFP

Deux anciens durs à cuire de la LNH rejettent la responsabilité du geste vicieux de mercredi soir non pas sur l’agresseur, mais sur la victime.

• À lire aussi: L’assaut sur Jake Evans fait tellement réagir que Charles Lafortune sacre sur Twitter

Vous le savez tous à l’heure qu’il est: Jake Evans a été pulvérisé par Mark Scheifele, des Jets, à la fin de la première rencontre de la série Montréal-Winnipeg.

Aux yeux de la plupart des observateurs, le geste du no 55 de Winnipeg était dangereux et inadmissible, et devrait être puni d’une sévère suspension.

Si on met plupart en italique, c’est qu’il existe bien évidemment des gens qui pensent que le coup vicieux de Scheifele était légal, acceptable et typique du jeu en séries éliminatoires.

• À lire aussi: Le joueur des Jets qui tente de protéger Evans a touché le web

Et ces gens ne sont pas n’importe qui. Ce sont des anciens hockeyeurs professionnels de la LNH.

Le premier est Sean Avery, un fauteur de troubles notoire qui était considéré comme une peste sur et hors de la patinoire. 

Dans sa story Instagram, l’ancien Rangers qualifie la mise en échec de Scheifele d’«incroyable».

«Ce sont les cr**se de séries. Tu n’as pas de passe-droit. Lève ta tab***ak de tête!» affirme Avery, en expliquant que Scheifele s’en venait comme un train pour «enterrer» Evans et que ce dernier ne devrait pas s’appuyer sur les règlements pour se sentir protégé parce que «c’est les séries».


L’autre matamore qui croit que c’est de la faute à Jake Evans est Mike Commodore, lui aussi un ancien reconnu pour sa grande gueule.

• À lire aussi: Gabriel Nadeau-Dubois est le nouveau Nostradamus

Sur Twitter, il a publié un message où il ose décrire les jeux qu’aurait dû faire Evans au lieu de marquer un but d’assurance pour son équipe.

«Le wrap around n’était pas le jeu ici. Amener la rondelle dans le coin, tuer le temps, passer la rondelle à un coéquipier. S’arrêter et repartir de l’autre côté», écrit Commodore pour signifier que, dans la fond, c’était le problème d’Evans s’il avait choisi d’aller marquer un but.

«Evans n’a jamais regardé autour de lui et s'est mis dans une position très vulnérable», indique Commodore en conclusion de son texte.


Dans les deux cas (les messages d’Avery et Commodore), des amateurs de hockey sont intervenus pour rappeler, avec justesse, qu’ils sont des dinosaures et qu’ils représentent tout le problème du hockey d'aujourd'hui.

À voir aussi sur le Sac de chips:     

s

s

s


Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus