Un rassemblement pour sauver un terrain vague dans Mercier–Hochelaga-Maisonneuve | 24 heures
/environment

Un rassemblement pour sauver un terrain vague dans Mercier–Hochelaga-Maisonneuve

Image principale de l'article Un rassemblement pour sauver un terrain vague
Gabriel Beauchemin/24 heures

Plus d’une centaine de personnes se sont rassemblées dimanche après-midi pour protester contre l’aménagement d’un centre de transbordement sur un terrain en friche de Montréal. 

«Toute la semaine, il y a eu des activités ici sur le terrain vague, sur la friche ferroviaire, dans le boisé Vimont et dans le boisé Steinberg, qui sont des lieux qui sont menacés par toutes sortes de projets industriels, a indiqué Estelle Grandbois-Bernard, porte-parole de Mobilisation 6600 Parc-Nature MHM, l’organisation derrière l’événement. Mais le projet le plus problématique, celui face auquel c’est vraiment urgent d’agir, c’est celui de Ray-Mont Logistiques.»

Gabriel Beauchemin/24 heures

Le projet de Ray-Mont Logistiques, c’est une plateforme de transbordement de marchandises qui serait située sur le site de l’ancienne «Canadian Steel Foundries», dans l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, tout près du port de Montréal. Une centaine de trains et 1000 camions y transiteraient quotidiennement, sept jours sur sept, 24 heures sur 24, tandis que plus de 10 000 conteneurs seraient empilés en permanence sur ce terrain situé tout près d’un quartier résidentiel.

Pour Estelle Grandbois-Bernard, les problèmes occasionnés par ce projet sont nombreux.

Estelle Grandbois-Bernard

Gabriel Beauchemin/24 heures

Estelle Grandbois-Bernard

«Le fait que c’est super proche d’un quartier habité, le bruit, la poussière, le camionnage, il va y avoir de la pollution lumineuse aussi, a détaillé celle qui habite Hochelaga depuis presque 20 ans. C’est vraiment comme s’il y avait une dépossession de notre qualité de vie, des résidents, des riverains et riveraines.»

Gabriel Beauchemin/24 heures

«Nous, on a espoir qu’on va le bloquer, a-t-elle poursuivi. C’est un projet en 2021, dans le contexte d’une ville qui prétend faire une transition verte, qui n’a aucun sens. On a lancé une pétition lundi pour demander au ministre [de l’Environnement] Benoit Charrette qu’il exige qu’une étude d’impact soit faite préalablement à la réalisation du projet. Et en une semaine, on a 800 noms environ qui ont été rassemblés.»

Gabriel Beauchemin/24 heures

Un rassemblement festif

De nombreuses familles étaient présentes pour participer au rassemblement qui débutait à 13 h, mais également pour assister au spectacle de cirque «Montréal complètement friche» qui se déroulait sur place. L’événement rassemblait des gens de tous âges et l’humeur était à la fête en ce dimanche ensoleillé.

Gabriel Beauchemin/24 heures

François Vaillancourt, un résident du quartier, faisait partie des gens venus manifester leur désaccord envers le projet de l’entreprise Ray-Mont Logistiques.

«Je reste juste à côté – je suis vraiment voisin du terrain vague – et je suis ici parce que c’est important qu’on préserve le peu de verdure qu’il nous reste en ville, garder la vie agréable, garder la ville vivable, a-t-il expliqué. Ce qui est censé s’en venir, c’est du béton, des camions, des trains, des conteneurs, c’est la pire chose possible.»

François Vaillancourt

Gabriel Beauchemin/24 heures

François Vaillancourt

«Moi, j’habite le secteur, je suis au courant des revendications pour le terrain vague, et ça adonne que j’aime beaucoup le cirque, alors c’était deux bonnes raisons de venir, a indiqué pour sa part Millie Caron. Les citoyens se sont déjà approprié l’espace naturellement, alors c’est vraiment normal que ce soit utilisé par les citoyens. Et je pense qu’il y aurait vraiment un potentiel intéressant à ce que ce soit revigoré.»

Millie Caron (à droite) et son amie Laetitia Ledru (à gauche)

Gabriel Beauchemin/24 heures

Millie Caron (à droite) et son amie Laetitia Ledru (à gauche)

À lire aussi

Et encore plus