Cette voiture électrique à moins de 5500$ se vend plus que les Tesla en Chine | 24 heures
/bref

Cette voiture électrique à moins de 5500$ se vend plus que les Tesla en Chine

Une nouvelle voiture électrique s'impose dans le marché de l'automobile chinois depuis juillet dernier. Son avantage est son faible coût: elle se vend à partir de 5500$ (4200$ US).

• À lire aussi: Ce représentant de microbrasserie peut faire jusqu’à 300 km chaque jour en voiture électrique à partir de la campagne

• À lire aussi: Voici l'Esteban 10, la première voiture solaire biplace conçue par une université québécoise

La Hongguang Mini est conçue par SAIC-GM-Wuling Automobile Co, un groupe qui rassemble deux compagnies chinoises (SAIC Motor Corp et Guangxi Autombile Group Co) et le géant américain General Motors. 

Selon Bloomberg, la voiture s’est vendue à un peu plus de 270 000 exemplaires. Les dirigeants souhaitent en écouler 1,2 million d’unités d’ici l’an prochain. Depuis juillet, cette entreprise méconnue en Amérique du Nord a vendu plus de voitures électriques en Chine que Tesla. 

Bien que beaucoup moins performante, elle est beaucoup moins chère que le modèle d'entrée de Tesla, la Model 3, qui se vend actuellement 50 000$ (42 000$ US).

Vous serez aussi ravi d’apprendre que la voiture est offerte dans 20 couleurs différentes. De plus, l’intérieur peut être personnalisé et des autocollants peuvent être apposés sur le véhicule. Vous pourriez ainsi vous promener en ville avec un autocollant de Pikachu sur l'une de vos portières. 

Avec une puissance de 27 chevaux, la voiture peut atteindre une vitesse maximale de 100 km/h. L’autonomie de la batterie va de 120 à 170 kilomètres, selon l'option choisie.

Derrière cette nouvelle voiture électrique se cachent... beaucoup de femmes. Le directeur marketing de la marque, Zhang Yiqin, explique qu'il s’est «entouré de personnes qui comprennent le client». Dans une entrevue, il soulignait d'ailleurs la grande popularité de son produit auprès des jeunes et plus particulièrement auprès des jeunes femmes.

À lire aussi

Et encore plus