Pire catastrophe écologique du Sri Lanka: Voici ce qu’il faut savoir | 24 heures
/bref

Pire catastrophe écologique du Sri Lanka: Voici ce qu’il faut savoir

Le porte-conteneurs MV X-Press Pearl avant qu'il ne sombre partiellement dans les eaux sri lankaises, le 2 juin dernier.
Photo AFP

Le porte-conteneurs MV X-Press Pearl avant qu'il ne sombre partiellement dans les eaux sri lankaises, le 2 juin dernier.

Le porte-conteneurs MV X-Press Pearl, qui transportait 350 tonnes de pétrole et des produits chimiques, a brûlé pendant 13 jours avant de couler partiellement au large de Colombo, au Sri Lanka, faisant craindre la pire catastrophe écologique du pays.  

Une fuite d'acide 

Les autorités du Sri Lanka croient qu’une fuite d’acide serait à l’origine de l’incendie, qui s’est déclaré le 20 mai. Selon des groupes environnementaux, l’équipage aurait été au courant de la fuite depuis le 11 mai, bien avant que le bateau entre en eaux sri lankaises.

AFP

L'arrière du navire a sombré 

L’arrière du MV X-Press Pearl a déjà complètement sombré, touchant maintenant le fond de la mer à 22 mètres de profondeur, alors que l’avant du bateau continue son naufrage. 

AFP

Crainte d'une possible marée noire

Les autorités craignent une marée noire dans l’océan Indien, bien qu’il n’y ait aucun signe visible de fuite des 350 tonnes de carburant. Des équipes internationales se trouvent sur les lieux depuis vendredi dernier pour se préparer à la contenir si une fuite avait lieu.

En plus du carburant, le navire transportait 25 tonnes d’acide nitrique, du plomb et 28 conteneurs de matières plastiques. Des millions de granulés de plastiques ont recouvert au moins 80 kilomètres du littoral de l’ouest de l’île, provoquant l’interdiction de la pêche, importante dans la région. 

En plus du carburant et des autres produits chimiques, le MV X-Press Pearl transportait 28 conteneurs de plastiques, dont des millions de granulés se sont retrouvés sur les plages sri lankaises.

AFP

En plus du carburant et des autres produits chimiques, le MV X-Press Pearl transportait 28 conteneurs de plastiques, dont des millions de granulés se sont retrouvés sur les plages sri lankaises.

«Je veux dire mon profond regret et présenter mes excuses au peuple du Sri Lanka pour les dommages causés à leurs moyens de subsistance et à l’environnement du Sri Lanka», a déclaré Shmuel Yoskovitz, PDG de l’entreprise X-Press Feeders, propriétaire du navire, à Channel News Asia.

AFP

L’enregistreur de données du voyage retrouvé 

L’enregistreur de données du voyage, l’équivalant de la boîte noire, a été retrouvé la fin de semaine dernière et sera analysé par des enquêteurs, qui pourront connaître les procédures et les ordres à bord du bateau avant l’accident. Le Sri Lanka a d’ailleurs ouvert une enquête criminelle sur l’incendie et la pollution.

AFP

Le bateau effectuait une traversée entre l’État indien du Gujarat et Colombo, la plus grande ville sri lankaise.

Avec l’AFP

À lire aussi

Et encore plus