Toutes les régions en jaune ou en vert dès lundi, les bals des finissants finalement permis: ce qu'il faut savoir | 24 heures
/bref

Toutes les régions en jaune ou en vert dès lundi, les bals des finissants finalement permis: ce qu'il faut savoir

Image principale de l'article Toutes les régions en jaune et en vert dès lundi
Joël Lemay / Agence QMI

À compter de lundi, toutes les régions du Québec seront en zone jaune ou en zone verte. Voici ce qu'il faut savoir sur les prochaines étapes du plan de déconfinement au Québec.

s

Les régions en orange passeront au jaune  

Toutes les régions au palier d’alerte orange passeront au jaune à compter de lundi prochain, confirme François Legault.

En zone jaune, les rencontres à l’intérieur seront possibles entre les occupants de deux résidences différentes. 

Les régions qui passeront au jaune lundi:   

  • Montréal        
  • Capitale-Nationale        
  • Laval        
  • Montérégie        
  • Laurentides        
  • Lanaudière        
  • Estrie        
  • Outaouais         
  • Bas-Saint-Laurent                 

Les régions qui sont déjà en jaune:   

  • Saguenay–Lac-Saint-Jean        
  • Mauricie        
  • Centre-du-Québec        
  • Est du Bas-Saint-Laurent                 

Réouverture des bars           

Comme prévu, les terrasses des bars pourront rouvrir dès vendredi. 

À partir de lundi, les bars pourront rouvrir à l'intérieur, alors que toutes les régions en orange auront passé au jaune. 

Bals des finissants: Québec recule           

Québec fait volte-face et autorisera finalement les bals à l’extérieur où «les rapprochements de toutes sortes vont être permis» à partir du 8 juillet.

Au 8 juillet, une majorité de jeunes devrait avoir reçu une première dose de vaccin. 

Les jeunes pourront danser à moins de deux mètres, et ce, sans masque, a expliqué M. Legault. 

Pas plus de 250 personnes pourront participer à un bal des finissants, qui pourra se tenir sous un chapiteau. 

Situation inquiétante en Chaudière-Appalaches          

François Legault espère une amélioration de la situation dans la région de Chaudière-Appalaches, où le nombre de cas reste élevé. 

La région pourrait rester «en orange» si la situation ne s'améliore pas. 

- Avec l’Agence QMI et Marc-André Gagnon, Bureau parlementaire

À lire aussi

Et encore plus