Famille musulmane décimée à London: comparution du suspect de l’attaque au camion-bélier | 24 heures
/bref

Famille musulmane décimée à London: comparution du suspect de l’attaque au camion-bélier

Image principale de l'article Comparution du suspect de l’attaque
AFP
  • Le suspect de l’attaque au camion-bélier qui a tué dimanche quatre membres d’une famille musulmane à London, en Ontario.
  • Il est accusé de quatre meurtres, soit ceux de Salman Afzaal, de son épouse Mediha Salman, de leur fille Yumna et de la grand-mère Talat Afzaal.
  • La police a déjà indiqué avoir des raisons de croire que l’homme aurait foncé sur la famille en raison de sa haine des musulmans.

Nathaniel Veltman, 20 ans, le suspect de l’attaque au camion-bélier qui a tué dimanche quatre membres d’une famille musulmane à London, en Ontario, doit comparaitre ce jeudi pour répondre à des accusations de meurtre.

Veltman est accusé pour l'heure de quatre meurtres, soit ceux de Salman Afzaal, 46 ans, de son épouse Mediha Salman, 44 ans, de leur fille Yumna, 15 ans, et de la grand-mère Talat Afzaal, 74 ans.

Il doit aussi répondre à une accusation de tentative de meurtre, un jeune garçon de 9 ans, membre de cette famille, ayant survécu à l’attaque.

CTV News a révélé jeudi que Veltman avait des antécédents de troubles mentaux après avoir consulté des documents judiciaires liés au divorce des parents du suspect, survenu en 2017. Selon ces documents, ses parents s’étaient entendus pour que leur fils poursuive une thérapie pour ses troubles mentaux et sa colère. Ils devaient de plus s’assurer qu’il ne demeure pas seul avec ses cinq plus jeunes frères et sœurs. Un rapport a par ailleurs évoqué que Veltman était devenu agressif avec sa mère à la suite de la séparation du couple.

AFP

Motifs nébuleux

Les motifs de l’attaque demeurent pour l’heure nébuleux. La police de London a déjà indiqué avoir des raisons de croire que l’homme aurait foncé sur la famille en raison de sa haine des musulmans, sans dévoiler plus de détails sur les motifs qui l'ont menée à tirer cette conclusion.

À la suite de son crime, Veltman se serait arrêté dans un stationnement non loin de la scène tragique et aurait raconté ce qu’il venait de faire à un chauffeur de taxi, en lui demandant d’appeler la police. Il portait une veste pare-balles au moment de son arrestation.

AFP

«Lorsque la police l’a sorti du véhicule, il riait», a raconté le président de Yellow London Taxi, Hassan Savehilaghi, en relatant le témoignage de son employé en entrevue avec le «London Free Press». Ce témoignage a été corroboré au quotidien local par un employé du centre commercial où s’est arrêté le suspect.

Selon un homme originaire du Moyen-Orient qui est ami de Veltman, ce dernier n’est pas islamophobe. «Nate n’est pas un terroriste radical. Il n’est rien de ça. Il n’est pas islamophobe», a confié cette personne «London Free Press».

À lire aussi

Et encore plus