REM, tramways, ligne bleue prolongée: voici à quoi ressemblera le réseau de transport en commun au Québec dans 10 ans | 24 heures
/misc

REM, tramways, ligne bleue prolongée: voici à quoi ressemblera le réseau de transport en commun au Québec dans 10 ans

Modélisation d'une des stations du futur REM
Illustration courtoisie

Modélisation d'une des stations du futur REM

Si tous les projets de transport en commun prévus pour les 10 prochaines années se réalisent, on pourra prendre en 2031 le Réseau express métropolitain (REM), trois nouveaux tramways et le prolongement du métro de Montréal. Voici de quoi ça aura l’air. 

• À lire aussi: La montée des bolides électriques

• À lire aussi: Le moyen de transport du futur, c’est votre téléphone

Illustration Victor Garibay

Le REM, comme un immense métro dans le grand Montréal  

Les trains électriques du Réseau express métropolitain seront plus similaires au métro qu’aux trains que l’on connaît : ils vont passer à des intervalles allant entre 2 minutes 30 et 15 minutes maximum. Dès 2022, la Rive-Sud (Brossard) sera reliée au centre-ville. En 2024, l'ouest de l'Île (incluant l'aéroport!) et la Rive-Nord (Deux-Montagnes) auront droit à leur branche. En 2029, Pointe-aux-Trembles et Montréal-Nord seront à leur tour reliées au centre-ville. 

• À lire aussi: Le REM va «balafrer» un parc d'Hochelaga-Maisonneuve, craint QS

• À lire aussi: Le REM aurait pu passer au centre-ville sans être aérien

Photo Courtoisie

Mode de transport: Train électrique automatisé (sans conducteur) à grande fréquence; 

Coût du projet: Facture estimée de 17 milliards $ 

Achalandage prévu: 170 000 passages quotidiens pour le REM initial et 133 000 pour le REM de l’Est (Pointe-aux-Trembles et Montréal-Nord); 

Prix attendu des billets: Le tarif sera le même que pour tous les modes de transport en commun du grand Montréal, donc il variera selon les zones.   


Le prolongement de la ligne bleue  

Photo Agence QMI, Joël Lemay

Le métro aura enfin son lien vers Anjou, après 50 ans à l’espérer. Le prolongement de la ligne bleue permettra à des résidents de quartiers mal desservis par le transport en commun comme Saint-Léonard de rejoindre directement le réseau sous-terrain de la STM, plutôt que de devoir emprunter un autobus.  

Mode de transport: Métro électrique avec opérateur; 

Coût du projet: Facture estimée à 6 milliards $; 

Achalandage prévu: La STM ne fournit pas de chiffres officiels, mais 87 000 passagers, selon un appel d’offres;

Prix attendu des billets: Comme les billets actuels du métro (3,50$ l’unité, 88,50$ pour le tarif régulier mensuel), plus l'inflation. 


Le service rapide par bus (SRB) Pie-IX  

Des autobus rouleront dès 2022 sur une voie réservée en plein milieu du boulevard Pie-IX, reliant le boulevard Saint-Martin, à Laval, et la rue Pierre-De Coubertin. En 2023, ils se rendront jusqu’à la rue Notre-Dame. Les bus risquent d’aller vite: une vingtaine d’abris spéciaux seront érigés pour accueillir les usagers le long du parcours de 13 kilomètres. 

Mode de transport: Autobus sur voie réservée centrale; 

Coût du projet: Facture estimée à plus de 600 millions $; 

Achalandage prévu: 70 000 utilisateurs quotidiens; 

Prix attendu des billets: Même chose que pour la ligne bleue, sauf à Laval, où les passes mensuelles et hebdomadaires coûteront un peu plus cher. 


Le tramway de Québec   

Illustration d'archives

Québec va enfin avoir un mode de transport en commun à grande capacité: à partir de 2028, un tramway reliera D’Estimauville, à l’est, à Cap-Rouge, à l’ouest. Le tracé fera 19 kilomètres, dont un important tronçon sur le boulevard René-Lévesque. 

• À lire aussi: Les multiples visages de l'opposition au troisième lien

Mode de transport: Tramway électrique. 

Coût du projet: Facture estimée à 3,4 milliards $ 

Achalandage prévu: 78 500 déplacements par jour 

Prix attendu des billets: Des tarifs réguliers du Réseau de transport de la Capitale (RTC), soit 89,50 $ pour une passe mensuelle et 3,10 $ pour un passage, plus l’inflation.


Le tramway Gatineau-Ottawa  

Les tramways ont la cote. Gatineau aura aussi le sien, dès 2031. La Société de transport de l’Outaouais souhaite régler un problème d’accessibilité de longue date et relier la rive ouest de la ville au centre-ville d’Ottawa. Avant la pandémie, des dizaines de milliers de personnes faisaient quotidiennement le trajet. 

Mode de transport: Tramway électrique; 

Coût du projet: Facture estimée à 3,9 milliards $; 

Achalandage prévu: 50 000 passages par jour; 

Prix attendu des billets: Pas encore déterminé. Pour le moment, un passage sur le réseau de la STO coûte 3,60$ et 100$ pour une passe mensuelle. 

D’autres projets à surveiller   

Plusieurs autres projets sont à l’étude, et les gens qui habitent ou travaillent le long de ces tracés suivent de près les développements. 

Une portion de ligne rose dans le Sud-Ouest de Montréal   

Ce qui a longtemps été le «tramway de Lachine» pourrait bien être une ligne de service rapide par bus ou un métro léger. Qu’à cela ne tienne, la mairesse Valérie Plante finira par inaugurer une portion de sa ligne rose tant convoitée. Personne ne sait quand, toutefois. 

• À lire aussi: Lachine aura-t-elle son tramway?

Le train à grande fréquence entre Québec et l’Ontario  

Via Rail veut mettre sur pied une voie rapide pour train qui partirait de Québec et aboutirait à Toronto, en passant par Trois-Rivières, Montréal, Laval et Ottawa. Mais le projet n’est même pas à l’étape de planification, et le gouvernement fédéral favoriserait maintenant un train grande vitesse. 

Un REM est-ouest à Longueuil  

Le développeur du REM, CDPQ Infra, étudie la possibilité de réaliser ce que beaucoup espèrent à Longueuil: un lien est-ouest qui relierait ube station du REM à Brossard à la ligne jaune du métro. Le Cégep Édouard-Montpetit pourrait être desservi. 

Un REM est-ouest à Laval  

CDPQ Infra analyse un scénario similaire à Laval. Le REM se rendra à Sainte-Dorothée, dans l’ouest de la ville; pourrait-il être relié à l’une des trois stations de métro lavalloises?