Québec investit 300M$ pour les jeunes | 24 heures
/bref

Québec investit 300M$ pour les jeunes

Image principale de l'article Québec investit 300M$

Près de 300 millions de dollars seront investis par le gouvernement du Québec au cours des trois prochaines années pour un plan d'action jeunesse qui regroupera 130 mesures, notamment en culture, en environnement et promouvoir la langue française.

• À lire aussi: [VIDÉOS] François Legault lance des «fleurs» à Manon Massé et Dominique Anglade sort une Coupe Stanley

• À lire aussi: Un ado de 13 ans manifeste pour le climat chaque semaine devant l’Assemblée nationale

Le premier ministre du Québec, François Legault, en a fait l'annonce dimanche matin avec son adjoint parlementaire pour les dossiers jeunesse, Samuel Poulin.

Le gouvernement espère ainsi venir en aide à 500 000 jeunes de 15 à 29 ans dans différents domaines de la société.

Séparé en sept volets, le plan propose d'aider 100 000 jeunes et de les orienter vers les emplois du futur, notamment en lien avec l’intelligence artificielle ou dans un environnement où la pénurie de main-d’oeuvre frappe à pleine mesure.

Ce nouveau plan s'inscrit dans la politique québécoise de la jeunesse 2030. Le gouvernement avait alors décidé de se concentrer sur cinq axes: l'emploi, l'entrepreneuriat, l'éducation, la santé et la citoyenneté, auxquels s’ajoutent maintenant l'environnement et la culture.

Santé mentale et langue française

Du côté du volet de la santé mentale, une entente de 4,5 millions $ a été signée avec Tel-Jeunes pour améliorer l’accessibilité à leur service.

«Des initiatives pour favoriser une meilleure santé mentale et physique des Québécoises et Québécois de 15 à 29 ans seront offertes, notamment par Tel-Jeunes, Le Regroupement des Auberges du cœur du Québec, le Réseau du sport étudiant du Québec et La Tablée des chefs», peut-on notamment lire dans le plan.

M. Poulin a aussi avancé un nouveau partenariat avec Télé-Québec pour développer le projet Mammouth, qui vise à développer des projets chez les jeunes dans plusieurs domaines.

Une campagne sur l’importance du français sera d’ailleurs lancée, afin que «les jeunes comprennent la vulnérabilité de notre langue en Amérique du Nord», a lancé François Legault.

Environnement

Dans le premier plan de la politique jeunesse, lancé en 2016, l’environnement n’était pas présent, pourtant un enjeu majeur pour cette tranche d’âge. «C’est presque surprenant qu’on n’ait pas l’environnement dans un plan jeunesse», a avoué François Legault.

L’importance de la sensibilisation et de l’éducation sur les questions environnementales a été répétée à de nombreuses reprises par le premier ministre.

Il a indiqué en exemple la réalisation de nombreux projet en lien avec la lutte aux changements climatiques et une entente avec la Sépaq pour des offrir des activités en parascolaire aux écoles, notamment ceux vivant en ville.

Dans le plan, il est par ailleurs indiqué que des centaines de bourses seront offertes à des élèves du secondaire et des étudiants des cégeps et des universités.

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus