Bonne nouvelle pour la planète: frein aux coupes de forêts anciennes en Colombie-Britannique | 24 heures
/environment

Bonne nouvelle pour la planète: frein aux coupes de forêts anciennes en Colombie-Britannique

Image principale de l'article Frein aux coupes de forêts anciennes en C.-B.
Photo tirée de Facebook, Raven & Firefligh

Les forêts anciennes ne pourront pas être coupées sur une portion de l’île de Vancouver au moins pour les deux prochaines années. C’est une bonne nouvelle pour la planète, mais aussi pour les nations autochtones qui formulaient cette demande. 

• À lire aussi: Un gigantesque tronc d’arbre devient viral dans l’Ouest canadien

• À lire aussi: Bonne nouvelle pour la planète: des insectes pour remplacer les pesticides sur les tomates

Les forêts de Fairy Creek 

Photo tirée de Twitter @MikeHudema

Quelque 2000 hectares de forêts situées dans le bassin versant de Fairy Creek et dans la vallée centrale Walbran sont visées par un moratoire de deux ans déclaré par le gouvernement de la Colombie-Britannique, qui en interdit la coupe.

Ces arbres aident aussi à protéger la province contre les changements climatiques, soutiennent les écologistes. Les forêts anciennes sont également l’habitat d’une riche biodiversité qui ne peut survivre ailleurs. 

«Nous faisons les choses différemment en Colombie-Britannique. Ce n’est pas l’industrie forestière de vos grands-parents. C’est l’industrie forestière de vos petits-enfants si nous le faisons correctement», a déclaré à Global News le premier ministre de la Colombie-Britannique, John Horgan.

M. Horgan a aussi a réitéré son engagement de septembre dernier de mettre en place 14 recommandations d’une revue stratégique sur les forêts anciennes. Il n’a cependant pas donné d’échéancier pour ce dossier. 

Demande des Premières Nations 

Photo tirée d'Instagram, mikedski

Les nations autochtones Huu-ay-aht, Ditidaht et Pacheedaht avaient demandé au gouvernement d’imposer un moratoire le temps qu’elles mettent en place un plan de gestion forestière, rapporte Radio-Canada.

Celles-ci veulent protéger leur hahahuuli (territoire ancestral) pour le bien de la communauté et des générations futures.

Ces forêts étaient jusqu'ici exploitées par la compagnie forestière Teal-Jones, qui a obtenu en avril dernier une injonction de la Cour suprême lui permettant de continuer ses activités malgré la présence d'activistes qui bloquaient l'accès à la région.

Selon une étude de la BC Council of Forest industries, le secteur forestier emploi plus de 50 000 Britanno-Colombiens, dont 5300 Autochtones. 

Ce n’est pas fini 

Photo tirée de Facebook, Rainforest Flying

D’autres activistes ont joint leurs voix à celles des nations autochtones pour sauvegarder les forêts anciennes. C’est d’ailleurs après avoir constaté une vague de colère sur les réseaux sociaux et avoir vu défiler des centaines de manifestants (dont certains s’attachaient aux arbres) que le gouvernement de la Colombie-Britannique a imposé ce moratoire, ont rapporté plusieurs médias la semaine dernière. 

La bataille pour la protection des forêts anciennes en Colombie-Britannique est encore loin d’être gagnée.   

Sur les médias sociaux, le Rainforest Flying Squad, un groupe d’activistes qui défendent les forêts anciennes dans la région, indique aimer la direction que prend le gouvernement avec ce moratoire, mais ajoute qu’il reste du travail à faire. 

Ce tronc d'arbre coupé l'an dernier en Colombie-Britannique a fait le tour des réseaux sociaux en début juin, soulevant la colère des internautes.

Photo tirée de Twitter @Campaign4TREES

Ce tronc d'arbre coupé l'an dernier en Colombie-Britannique a fait le tour des réseaux sociaux en début juin, soulevant la colère des internautes.

Selon eux, des milliers d’hectares de forêts anciennes demeurent susceptibles d’être abattus.  

Signe que les tensions sont vives dans cette province de l’Ouest canadien, près de 200 manifestants ont été arrêtés jusqu’à maintenant par la Gendarmerie royale du Canada depuis le mois de mai, selon CBC News. 

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus