Dubé aux jeunes: «vous voulez voyager, allez vous faire vacciner» | 24 heures
/bref

Dubé aux jeunes: «vous voulez voyager, allez vous faire vacciner»

Image principale de l'article «Vous voulez voyager, allez vous faire vacciner»
JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Des milliers de jeunes Québécois tardent à se faire vacciner, au grand dam du ministre de la Santé Christian Dubé, qui avait un message pour les récalcitrants: «vous voulez voyager, allez vous faire vacciner.»

• À lire aussi: Très peu de cas de réinfections, juge l’INSPQ

• À lire aussi: 178 000 Québécois de 18 à 34 ans toujours pas vaccinés

À l’heure actuelle, un Québécois sur trois chez les 18-39 ans ne s’est pas présenté pour recevoir une première dose du vaccin. C’est les 18-29 ans qui tardent le plus à retrousser leurs manches: 37% d’entre eux ne sont pas allés chercher leur premier vaccin.

Ces résultats déçoivent M. Dubé, qui participait mardi à un point de presse sur l’avancement de la stratégie vaccinale au Québec. Flanqué du directeur national de santé publique, le Dr Horacio Arruda, et du directeur de la campagne de vaccination, Daniel Paré, le comptable de formation a réitéré qu’aucune option «n’est laissée sur la table» pour convaincre les jeunes.

Le ministre caquiste regarde vers le fédéral, qui travaille sur l’implantation d’un passeport vaccinal, qui permettrait aux Canadiens entièrement vaccinés de traverser les frontières.

«Le passeport devient un avantage énorme pour ceux qui ont deux doses: ils pourront commencer à voyager. Ils n’auront peut-être pas à faire la quarantaine à l’hôtel», a expliqué M. Dubé. 

«Il y aura des avantages qu’on présentera dans les prochaines semaines. Mais pour les jeunes qui veulent voyager dans les mois à venir, la solution, c’est le vaccin.» - Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux  

«Parlez-en»  

La priorité du ministre de la Santé est claire depuis quelques semaines: rejoindre les jeunes. Fin mai, il ouvrait la porte à aller vacciner dans les parcs. Quelques jours plus tard, il lançait une publicité dans laquelle il s’adonnait au «jeu du rond», un passe-temps bien connu chez les moins de trente ans.

s

Devant la décélération de la campagne, l’élu passe le témoin. «La meilleure personne pour convaincre, c’est un proche», a-t-il soutenu.

«J’ai entendu beaucoup de jeunes dire qu’ils sont gênés d’aller convaincre leur chum ou leur copine. Bien, moi, je pense qu’il ne faut pas être gêné», a ajouté M. Dubé.

Au Québec, 78% de la population a reçu une première dose de vaccin contre la COVID-19. La distribution des deuxièmes doses est déjà amorcée, et Québec souhaite les avoir administrées au moins chez le trois quarts des Québécois d'ici au 31 août.

À lire aussi

Et encore plus