Exploitation des mineurs : Québec crée une équipe d’enquêtes virtuelles | 24 heures
/bref

Exploitation des mineurs : Québec crée une équipe d’enquêtes virtuelles

Image principale de l'article Québec crée une équipe d’enquêtes virtuelles
Photo d'archives Stevens Leblanc
  • Québec annonce la création d'une première équipe de policiers exclusivement dédiée aux enquêtes virtuelles pour lutter contre la prolifération de la pornographie juvénile en ligne.
  • L’Équipe intégrée de lutte à la prostitution juvénile aura pour mandat de détecter et contrecarrer la production et la distribution de pornographie juvénile sur internet.
  • Le gouvernement va aussi consacré 80 millions $ pour renforcer l’Équipe intégrée de lutte au proxénétisme (EILP).

Le gouvernement du Québec a annoncé, mardi, la création d’une première équipe de policiers exclusivement dédiée aux enquêtes virtuelles pour lutter contre la prolifération de la pornographie juvénile en ligne.

Formée de 17 agents, l’Équipe intégrée de lutte à la prostitution juvénile (EILPJ) aura pour mandat de détecter et contrecarrer la production et la distribution de pornographie juvénile sur internet.

La ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, a annoncé que Québec consacrerait une somme de 12,6 millions $ sur cinq ans à cette nouvelle équipe pour l’appuyer dans sa mission.

«Il y a tout un pendant du web clandestin, de publicité de services sexuels, qui se fait dont on n’est pas conscient, mais qui est très présent et alimenté», a-t-elle expliqué pour illustrer l’urgence d’agir dans ce domaine.

Dans le cadre d’une conférence de presse à Montréal, mardi, elle a également annoncé que le gouvernement consacrerait 80 millions $ sur la même période pour renforcer l’Équipe intégrée de lutte au proxénétisme (EILP).

Environ 100 agents supplémentaires et deux sous équipes, une à Québec et une autre à Gatineau, seront ainsi ajoutés pour augmenter «le rayon d’action sur une base interrégionale» de l’EILP, a indiqué Geneviève Guilbault.