Vandalisé et laissé à l’abandon: des photos de l’ancien Jardin Tiki font réagir sur Facebook | 24 heures
/bref

Vandalisé et laissé à l’abandon: des photos de l’ancien Jardin Tiki font réagir sur Facebook

Image principale de l'article Le Jardin Tiki vandalisé et laissé à l’abandon
Photo Courtoisie, William Gaudry

Des photos du Jardin Tiki publiées sur Facebook cette semaine ont fait réagir. Longtemps considéré comme l'un des emblèmes du «kitsch» à Montréal, le défunt restaurant est grugé par le vandalisme depuis sa fermeture en 2015.  

William Gaudry, directeur de l’Atelier d’histoire Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, est un amateur d’exploration urbaine. Les photos prises lors de sa dernière sortie au Jardin Tiki, ancien restaurant laissé à l’abandon depuis 2015, lui laissent un goût amer. Il s’est tourné vers les réseaux sociaux pour dénoncer la situation, en publiant un cliché sur son compte Facebook. 

«Il y a tellement eu de vandalisme et de partys, là-dedans, qu’il n’y a plus grand-chose à faire avec ça. Ça n’a pas d’allure, de laisser une bâtisse dans un tel état», regrette-t-il. 

Haut lieu du «kitsch» montréalais 

Sa publication a engendré des centaines de réactions. C’est que le commerce, autrefois un haut lieu du «kitsch» montréalais, a marqué les esprits. Populaire pour son décor surchargé plus que pour la qualité de sa nourriture, on y trouvait notamment des aquariums dans lesquels on pouvait apercevoir des tortues et des poissons vivants, explique M. Gaudry.

Photo prise en 2015, peu avant la fermeture du restaurant.

MAXIME DELAND/AGENCE QMI

Photo prise en 2015, peu avant la fermeture du restaurant.

«La nourriture n’était pas très bonne, on y allait surtout pour l’ambiance. C’était quétaine, mais super intéressant visuellement. C’était un peu addictif», se remémore l’explorateur urbain.

Des souvenirs partagés par plusieurs sur Facebook.

«Je m’ennuie tellement de cette place! J’aimais bien la déco et l’ambiance», «C’est triste... J’aimais cet endroit! Kitsch et vintage à souhait»: les commentaires sous la publication laissent deviner l’amour que les gens portaient à l’endroit.

Photo prise en 2015, peu avant la fermeture du restaurant.

MAXIME DELAND/AGENCE QMI

Photo prise en 2015, peu avant la fermeture du restaurant.

Ouvert en 1986 dans les locaux d'un ancien concessionnaire automobile, il a fait la joie des Montréalais pendant près de 30 ans, avant que l’homme d’affaires Eddy Savoie n’en fasse l’acquisition en 2015, dans le but d’en faire des résidences pour personnes âgées. 

Photo prise en 2015, peu avant la fermeture du restaurant.

MAXIME DELAND/AGENCE QMI

Photo prise en 2015, peu avant la fermeture du restaurant.

Plus de six ans plus tard, il n’y a toujours aucune trace de travaux. L’endroit est complètement délabré: les déchets en tout genre se mêlent au mobilier de bambou détruit et aux graffitis. 

D’ailleurs, William Gaudry met en garde ceux qui, comme lui, voudraient s’y aventurer: l’ascension qui mène à l’intérieur n’est pas des plus sécuritaires.

«Il faut monter avec une corde en rappel et, pour sortir, il faut monter sur les tables empilées les unes sur les autres. Ce n’est pas facile. En plus la mezzanine est instable en raison d’une fuite dans le toit», prévient-il. 

À lire aussi

Et encore plus