Cinq cryptomonnaies à ne plus quitter des yeux | 24 heures
/portemonnaie

Cinq cryptomonnaies à ne plus quitter des yeux

Image principale de l'article 5 cryptos à ne plus quitter des yeux

Le marché de la cryptomonnaie est un terreau fertile pour les investisseurs qui ont faim. Vous souhaitez vous lancer dans cet univers ou encore vous retrouver dans la jungle de la crypto? Voici cinq cryptomonnaies avec un fort potentiel à surveiller.

1 – Le Bitcoin (BTC)          

Si vous avez une seule cryptomonnaie à apprivoiser, c’est le Bitcoin. Elle se démarque des 9000 autres cryptos sur le marché par la grandeur de son réseau, mais aussi par le mystère entourant son créateur, toujours inconnu 12 ans après son lancement. 

Le Bitcoin est connu pour ses fluctuations importantes. Alors qu'il rôdait autour des 15 000$ en octobre dernier, il a atteint un sommet à un peu plus de 81 000$ en avril. Plus récemment, en juin, il a frôlé la barre des 40 000$, avant de repasser sous la barre des 30 000$, ce matin. 

Elon Musk

AFP

Elon Musk

En raison de sa volatilité, le Bitcoin demeure un investissement risqué. La preuve: un simple gazouillis d'Elon Musk, le grand patron de Tesla, peut changer le cours de la valeur d'un extrême à un autre, et ce, dans un très court laps de temps. 

Certes, la chute du Bitcoin peut paraître alléchante. Mais attention, tout ce qui brille n’est pas or. «Essayer d’avoir une boule de cristal pour déterminer [si les prochaines semaines seront positives ou négatives], c’est hautement spéculatif», explique le professeur au département de finance de l’Université du Québec à Montréal, Alexandre F Roch.  

Un avis que partage Jean-Philippe Lejeune, analyste financier chez Pratt & Whitney. «Moi, je le vois [le Bitcoin] encore comme un investissement alternatif [...] c’est extrêmement volatile et risqué. Donc, oui, tu peux faire de l’argent, mais il y a un risque qui vient avec», explique-t-il.  

AFP

40 000$, c'est beaucoup d'argent. Mais ne vous en faites pas: vous pouvez vous procurer des fractions de Bitcoin. Par exemple, il est possible d'acheter aussi peu que 0,00000001 Bitcoin. C’est une option à considérer pour un investisseur au porte-monnaie limité.

2 – Ethereum          

Les investisseurs avisés demeurent à l’affût et ils achètent lorsque la valeur d’une crypto baisse considérablement. Un peu à l’image du Bitcoin, Ethereum a profité de l’engouement entourant l’achat de cryptomonnaies. 

La valeur d’Ethereum était d’un peu plus de 1000$ au début de l’année. Si le prix d’une unité a pratiquement quintuplé en l’espace de cinq mois, il a redescendu et se situe maintenant autour de 3000$. Comme le Bitcoin, un investisseur peut acheter des fractions d’unités. 

Certains investisseurs soucieux de l'environnement pourraient choisir Ethereum pour son virage écologique. Dans les prochains mois, la direction de Ethereum estime qu’elle pourra utiliser un millième de sa consommation d’électricité actuelle et réduire ses impacts environnementaux. En comparaison, la consommation d’électricité du Bitcoin surpasse celle du Québec par 2,4 fois! 

Créée en 2015, cette cryptomonnaie décentralisée produit des contrats intelligents et indépendants. Ethereum est une plateforme qui aide différentes entreprises à renforcer la sécurité d’une application. Elle peut également produire des systèmes de vote indépendants et des méthodes de paiements entre différents particuliers. 

3 – Litecoin          

Cette cryptomonnaie s’apparente au Bitcoin. Son concepteur est Charlie Lee, un ancien employé de Google. Pour créer sa devise, Lee a repris le code original du Bitcoin et l'a modifié pour proposer un nouveau modèle transactionnel plus rapide, plus efficace et moins coûteux. 

Une différence saute toutefois aux yeux lorsqu'on compare le Litecoin au Bitcoin: l’écart de prix. Le Litecoin, qui est une copie améliorée du Bitcoin, est en effet beaucoup moins dispendieux que son rival. Après avoir subi une dégringolade dans les dernières semaines, le Litecoin, qui avait atteint un sommet à 500$, vaut maintenant un peu plus de 200$.  

4- Dogecoin          

Une unité Dogecoin ne valait que quelques sous au début de l’année 2021 et elle a atteint un sommet record près du dollar canadien au mois de mai. Depuis, sa valeur est redescendue et le Dogecoin se stabilise aux alentours des 40 cents.

Vous avez peut-être entendu parler du Dogecoin sur les réseaux sociaux dans les derniers mois. Sa création remonte en 2013. Ses fondateurs, Billy Markus et Jackson Palmer, l'ont créé pour parodier le Bitcoin. Inspiré d’un mème, le Dogecoin n’a d’abord pas été créé pour être pris au sérieux. Le vent a toutefois tourné et les investisseurs le considèrent de plus en plus. 

Selon le professeur au département de génie logiciel et de TI à l’ÉTS et expert en chaîne de blocs, Kaiwen Zhang, connaître l’identité des créateurs du Dogecoin constitue un avantage. «Ils ont le rôle de gouvernance et de garder le coin en bonne santé, explique M. Zhang. [Les] créateurs peuvent influencer la communauté à changer le code du système», insiste-t-il. 

Mais il n’y a pas que M. Markus et M. Palmer qui peuvent influencer le prix du Dogecoin. Bien que la valeur du Dogecoin n’ait jamais été élevée, elle a su profiter d’un air d’envol «jusqu’à la lune», propulsé par nul autre qu’Elon Musk, lors de son apparition à la mythique émission Saturday Night Live, en mai dernier.  

«C’est la preuve que c’est [le monde de la cryptomonnaie] hautement spéculatif», ajoute Alexandre F Roch.  

5 – Tezos          

Tezos est née en 2018 pour entrer en concurrence directe avec Ethereum. Comme ce dernier, Tezos est une monnaie décentralisée qui produit des contrats intelligents. 

En ascension depuis le début de l’année, la valeur d’une unité Tezos est passée de 3$ à 10$ en cinq mois, avant de revenir à la case départ (ou presque). Avec un prix qui se maintient autour des 4$, cette crypto est accessible aux petits investisseurs. Si le prix pourrait remonter dans les prochaines semaines, il n’existe, rappelons-le, aucune «boule de cristal» dans le monde des cryptomonnaies. 

Attention           

Avant d’effectuer un premier achat de cryptomonnaie, Alexandre F Roch appelle à la prudence. «Si vous êtes juste là pour essayer de spéculer, de parier sur le fait que ça va baisser ou augmenter dans les prochains mois, ça ne reste qu’un simple pari», explique-t-il. Or, un investisseur de cryptomonnaie n’est pas à l’abri de fraude ou de vol. «Il faut savoir dans quoi on s’embarque et comprendre que c’est hautement risqué», ajoute-t-il.  

Précision: Porte-monnaie vous invite à bien étudier les cryptomonnaies et à approfondir vos recherches si vous désirez vous en procurer.  

 – Avec Anne-Sophie Roy 

À lire aussi

Et encore plus