Vous êtes loin d'être le seul au Québec à dépenser de plus en plus de vos économies sur le web | 24 heures
/portemonnaie

Vous êtes loin d'être le seul au Québec à dépenser de plus en plus de vos économies sur le web

Image principale de l'article Les Québécois plus dépensiers sur le web
Photo Fotolia

Les Québécois ont dépensé 160 $ par mois en ligne, une augmentation de 66 $ par rapport à avant la pandémie de COVID-19, selon un sondage publié vendredi.

Dans les articles les plus populaires, les chaussures et les accessoires (77 %), ainsi que les divertissements, les jouets et les jeux (65 %) sont les produits les plus prisés.

• À lire aussi: Voici comment la grève au port de Montréal pourrait affecter les entreprises... et votre portefeuille

• À lire aussi: Votre portefeuille se déconfine: profiter de la pandémie pour consommer autrement

Mené par PayPal Canada en collaboration avec l'institut Angus Reid sur les habitudes d'achat des Canadiens, plus d’un Québécois sur deux affirme acheter en ligne qu'avant le début de la pandémie, augmentant par le fait même les dépenses nationales de 2 milliards $ supplémentaires par mois. Un total de 1 528 adultes canadiens ont été sondés entre le 21 au 23 avril 2021.

L’habitude semble être là pour rester, alors que dans 5 ans, 1 Québécois sur 2 (52 %) pense que les transactions sans argent comptant feront partie de l'expérience d'achat typique et 1 sur 3 (33 %) ne s'attend pas du tout à utiliser l'argent comptant.

Les Canadiens ailleurs qu’au Québec semblent dépenser un peu plus en ligne, alors que la moyenne des Canadiens sondés est de 178 $ en ligne par mois en moyenne. Parmi les produits les plus populaires, on retrouve le mobilier et l’équipement de bureau, l’équipement, les applications et les programmes de conditionnement physique et les fournitures scolaires.

L’épicerie en ligne devient également le choix de plus en plus de Canadiens. En mars 2020, seulement 19 % des répondants effectuaient leur épicerie en ligne. En juin 2021, ce pourcentage a fait un bond pour passer à 49 %.

Craintes

Selon l'étude, la moitié des Canadiens demeure craintif quant aux principaux facteurs de dissuasion aux achats en ligne comme les frais d'expédition (53 %) et les délais de livraison (51 %), 

Avec les fraudes en ligne, de plus en plus courantes en temps de pandémie, un Canadien sur cinq (19 %) a dit s’empêcher d’effectuer des achats en ligne parce que la sécurité des transactions en ligne l’inquiétait.

À lire aussi

Et encore plus