Attention: faire exploser un feu d'artifice pourrait vous coûter cher | 24 heures
/bref

Attention: faire exploser un feu d'artifice pourrait vous coûter cher

Image principale de l'article Les artificiers amateurs risquent une amende salée
Photo Agence QMI, Mario Beauregard

C’est bien amusant de voir des feux d’artifice en l’air après une victoire du Canadien de Montréal près du Centre Bell, mais saviez-vous qu'en faire exploser peut vous coûter cher - et blesser des gens autour de vous?

À plusieurs reprises, depuis le début des séries éliminatoires de la Ligue nationale de hockey (LNH), les feux d’artifice ont volé haut dans les airs un peu partout dans la métropole

Mais la pratique peut être dangereuse : si vous vous demandez pourquoi, cette vidéo publiée sur TikTok est assez éloquente. 

@montrealonly

Firework Malfunctions In Crowd Downtown Montreal! #MontrealOnly #Montreal #Mtl #Quebec #514 #Hockey #Habs 🎥: IG by.ariane

♬ original sound - Montreal Only

Et personne n'est à l'abri d'une tragédie: le gardien des Blue Jackets de Columbus, Matiss Kivlenieks, est décédé accidentellement dimanche lors d'une fête privée d'un feu d'artifice reçu dans la poitrine, selon le média français L'Équipe.

Le projectile aurait touché mortellement son coeur et ses poumons d'après le rapport d'autopsie rendu public mardi.

Le joueur letton de 24 ans participait à une fête chez l'un de ses coachs et la police avait donné comme information au départ que le joueur avait été victime d'un choc à la tête après une mauvaise chute en sortant d'un jacuzzi.

Photo AFP

En plus de pouvoir blesser les gens, les feux d'artificent peuvent aussi entraîner des amendes salées. Si vous n’avez pas l’autorisation du Service de sécurité incendie de Montréal (SIM), vous n’avez tout simplement pas le droit d’envoyer des projectiles. Une première infraction pourrait vous couter jusqu’à 1000$, et une récidive 2000$. 

Photo Martin Alarie

Plusieurs points à respecter   

Si vous souhaitez faire des feux d'artifice dans les règles de l’art sur votre terrain privé et demander votre permis au SIM, voici quelques mesures que vous devez respecter - vous remarquerez que c'est impossible à respecter dans la foule devant le Centre Bell.  

  • Un périmètre de sécurité d’au moins 30 m doit être érigé entre les pièces, le public et les bâtiments. Le périmètre doit également respecter les distances écrites sur l’emballage par le manufacturier.   
  • Le site choisi doit être large et dégagé, loin de tout obstacle en hauteur. Les spectateurs doivent se tenir à l’extérieur du périmètre de sécurité.    
  • Il est interdit de tenir dans ses mains des pièces pyrotechniques allumées.    
  • S’il y a du vent ou des orages, il est interdit d'en utiliser.  
  • Celles-ci doivent être inclinées à un angle de 10 degrés, en direction opposée aux spectateurs.      

Plus de détails sont fournis sur le site du SIM

À Montréal-Nord, il est même interdit d’allumer des feux d’artifice sur les espaces privés depuis l’été 2020. 

Pas juste au Centre Bell   

Selon plusieurs résidents de la métropole, ce n’est pas seulement au Centre Bell que les feux d’artifice se sont envolés après la victoire. 

Des résidents de Verdun, Hochelaga-Maisonneuve, Griffintown et même de Pointe-aux-Trembles ont dit avoir assisté à des épisodes de feux d’artifice. 

À lire aussi

Et encore plus