La marine britannique accusée de rendre les baleines sourdes | 24 heures
/panorama

La marine britannique accusée de rendre les baleines sourdes

Image principale de l'article Des baleines sourdes à cause de la Royal Navy
AFP

La Royal Navy fait exploser d’anciennes bombes datant de la Deuxième Guerre mondiale dans la mer. Une pratique qui endommagerait l’ouïe des animaux marins, selon des militants écologistes.

• À lire aussi: 16 kg de plastiques retrouvés dans le ventre d’une baleine à bec

La plupart de ces bombes sont allemandes, tombées dans l’océan pendant les raids nazis, rapporte le quotidien britannique The Independent. Si elles présentent un danger ou posent des problèmes pour des projets de construction en mer, elles doivent être désactivées.

Voici comment ils procèdent: les plongeurs attachent une faible charge aux explosifs et activent ensuite la détonation à distance, ce qui crée une forte explosion sous-marine. 

La Royal Navy assure vérifier qu’aucun animal marin ne se trouve dans les parages avant de faire exploser les bombes vieilles de soixante-dix ans, mais les militants écologistes affirment qu’elle ne tient pas compte des dommages causés à leur ouïe.

Ce sens est essentiel au quotidien des mammifères marins, car ils s’en servent pour naviguer, communiquer avec les autres animaux qu’ils côtoient et trouver leur nourriture. La surdité menacerait donc leur survie. 

Selon des experts, une bombe qui explose sous l’eau peut provoquer une forte onde sonore sur 30 kilomètres, rendant sourds environ 60 animaux pour chaque bombe que la Royal Navy fait exploser. Le ministère de la Défense britannique recense 107 explosions dans les dix dernières années, portant le total à 6000 animaux marins ayant perdu l’ouïe.

«Nous devrions chercher à protéger les baleines et non à les détruire», soutient Danny Groves de la Whale and Dolphin Conservation, en entrevue à The Independent.

Une solution inutilisée 

Pourtant, une méthode permettant les déminages plus sûrs – avec des déflagrations de faible intensité – existe, mais n’est pas utilisée par la Royal Navy. Le ministère de la Défense aurait entre ses mains au moins 600 systèmes pour désactiver une bombe sans causer d’explosion sous-marine, que la marine n’aurait jamais employés.

Cette technique consiste à brûler rapidement l’enveloppe de la bombe avant d’enflammer les explosifs à l’intérieur. Selon une étude, la méthode provoque nettement moins de bruit et permet de «réduire substantiellement les conséquences sonores par rapport aux méthodes traditionnelles».

À lire aussi

Et encore plus