Lendemain de match : quelques déchets par terre, mais pas de vitres brisées | 24 heures
/bref

Lendemain de match : quelques déchets par terre, mais pas de vitres brisées

Image principale de l'article Quelques déchets par terre, mais pas de casse
PHOTO GUILLAUME CYR

Au lendemain d'un match qui aurait pu mettre fin au meilleur parcours du Canadien de Montréal en 28 ans, la ville a évité la casse et la grogne des partisans - peut-être grâce à une précieuse victoire de nos Glorieux. Seulement quelques déchets jonchaient le sol après le passage des partisans du Canadien sur le flanc du Centre Bell, mardi matin; pas d'éclats de vitres brisées à l'horizon.

• À lire aussi: [PHOTOS] Grosse soirée pour les fans du Canadien

• À lire aussi: Quatre arrestations après le match du Canadien

Après cette victoire en prolongation du CH grâce à un but de Josh Anderson et une soirée somme toute mouvementée, les abords du Centre Bell étaient retournés au calme plat mardi matin. La veille, un mouvement de foule avait eu lieu dans le secteur de René-Lévesque et de la rue Drummund, mais les partisans ont été dispersés par la police, et ce, sans casse. Plusieurs avaient toutefois laissé des déchets derrière eux. 

Photo Alex Proteau

Quelques masques et bouteilles de plastique jonchaient encore le sol mardi matin.

PHOTO GUILLAUME CYR

PHOTO GUILLAUME CYR

PHOTO GUILLAUME CYR

Les poubelles étaient aussi pleines à craquer.

PHOTO GUILLAUME CYR

On pouvait aussi voir des restes de feu d'artifice qui jonchaient le sol.

PHOTO GUILLAUME CYR

Quatre arrestations  

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), qui avait déployé 2000 agents à Montréal, a par ailleurs indiqué avoir procédé à quatre arrestations pour voies de fait et agression armée sur des policiers lundi soir. 

TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

Hormis ces délits, 36 constats d’infraction ont aussi été remis : 21 concernant des règlements municipaux et les 15 autres, le Code de la sécurité routière.  

Le CH sera de retour devant nos écrans mercredi soir. Le SPVM sera probablement sur le qui-vive encore une fois. 

-Avec l'Agence QMI

À lire aussi

Et encore plus