Montréal retire sa candidature comme ville-hôte de la Coupe du monde de soccer 2026 à cause d'un manque d'argent | 24 heures
/bref

Montréal retire sa candidature comme ville-hôte de la Coupe du monde de soccer 2026 à cause d'un manque d'argent

Image principale de l'article Montréal n'aura pas la Coupe du monde 2026
adimas - Fotolia

Mauvaise nouvelle pour les fans de soccer qui rêvaient de cette possibilité : la ville de Montréal n'accueillera pas de matchs de la Coupe du monde de soccer 2026 de la FIFA, a-t-il été confirmé mardi.

• À lire aussi: Le pouvoir rassembleur du hockey : quand les seules couleurs qui comptent sont Bleu-Blanc-Rouge

Ce n'est pas une question d'intérêt, mais bien une question d'argent : dans un court communiqué, l’administration municipale a mentionné que le retrait du gouvernement provincial en janvier avait sonné le glas pour Montréal.

«À la suite du retrait d'un partenaire financier majeur, la Ville de Montréal a eu des échanges soutenus et répétés avec ses partenaires afin d'évaluer différentes options et de convenir des prochaines étapes. Malheureusement, le manque de financement entraîné par le retrait de l’appui du gouvernement du Québec empêche Montréal de poursuivre les étapes de sélection comme ville hôte pour la Coupe du monde FIFA 2026», est-il écrit dans le communiqué.

Toronto et Edmonton sont les seules villes canadiennes en lice pour tenir des rencontres au cours du tournoi qui se déroulera également aux États-Unis et au Mexique.

Déception

L’hiver dernier, la ministre du Tourisme, Caroline Proulx, jugeait le montant de la facture trop élevé. La somme initiale qui devait être déboursée par le gouvernement du Québec était de 50 millions $. Or, ce montant avait grimpé à 100 millions $. De son côté, le fédéral n’a pas voulu augmenter sa mise, tel que rapporté par Radio-Canada à l’époque. Le tout laissait donc la Ville en plan dans ce dossier.

«On est amèrement déçus, avait mentionné au Journal de Montréal le directeur général de Soccer Québec, Mathieu Chamberland, relativement au désistement de Québec. C’est la Ville qui portait le projet, mais on voyait tous les bienfaits que ça pouvait avoir pour la communauté sportive et la communauté du soccer.»

Une vingtaine de villes nord-américaines ont complété les démarches requises quant à leur candidature. À la suite de rencontres virtuelles et de visites d’inspection, les choix de la FIFA seront dévoilés ultérieurement en 2021.

À lire aussi

Et encore plus