Explosion au milieu des partisans du CH lundi soir: le SPVM enquête | 24 heures
/bref

Explosion au milieu des partisans du CH lundi soir: le SPVM enquête

Image principale de l'article Explosion au milieu des partisans du CH
Ariane Parent / Instagram

Nos parents nous le disaient souvent quand on était petits: on ne joue pas avec le feu. Et on comprend un peu mieux pourquoi aujourd'hui. La police de Montréal enquête après qu’un feu d’artifice a explosé et créé une immense boule de feu au milieu des centaines de partisans du CH réunis devant le Centre Bell lundi soir.

• À lire aussi: Attention: faire exploser un feu d'artifice pourrait vous coûter cher

• À lire aussi: Voici où regarder le match du Canadien à Montréal ce soir

«On est en train d’analyser les images et les preuves qu’on a. C’est en effet un feu d’artifice qui a explosé au milieu de la foule», confirme Raphaël Bergeron, porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). 

Une internaute a publié sur Instagram des images saisissantes de l’explosion survenue lundi soir à la fin du match entre le Canadien et le Lightning de Tampa Bay. 

Dans cette vidéo, on voit des partisans qui forment un cercle autour d’une pièce pyrotechnique qui explose et devient une immense boule de feu. 

@montrealonly

Firework Malfunctions In Crowd Downtown Montreal! #MontrealOnly #Montreal #Mtl #Quebec #514 #Hockey #Habs 🎥: IG by.ariane

♬ original sound - Montreal Only

Spectaculaire  

Certains fans du Tricolore sont carrément passés à un cheveu d’être brûlés. 

«C’est arrivé tout de suite après le but final qui a donné la victoire au Canadien. Je filmais de mon salon. Je pensais voir un feu d’artifice comme les autres. Mais quand j’ai vu l’explosion dans la foule, je me suis dit: “Oh my god, qu’est-ce qu’il se passe ici?”» raconte Ariane Parent, qui a filmé la scène sur son téléphone. 

Aucun blessé ni suspect  

Le SPVM affirme au Journal qu’aucune personne n’a été blessée par la boule de feu. Urgences-santé indique aussi que ses employés n’ont pas reçu d’appel, lundi soir, pour traiter des personnes blessées par un feu d’artifice devant le Centre Bell.

«Pour le moment, aucun suspect n’a été arrêté par rapport à cet événement. On continue de récolter des informations. Si on retrouve le ou les individus, ils s’exposent à des constats d’infraction», certifie l’agent Bergeron. 

En plus de pouvoir blesser les gens, les feux d'artifice peuvent aussi entraîner des amendes salées. Si vous n’avez pas l’autorisation du Service de sécurité incendie de Montréal (SIM), vous n’avez tout simplement pas le droit d’envoyer des projectiles. Une première infraction pourrait vous coûter jusqu’à 1000$, et une récidive 2000$. Malgré le règlement municipal, des dizaines de pièces pyrotechniques sont tirées à chaque match du Canadien depuis le début des séries éliminatoires. 

Rappelons que l'explosion de lundi est survenue au lendemain de la mort tragique du gardien des Blue Jackets de Columbus, Matiss Kivlenieks. L’athlète de 24 ans est décédé, dimanche, lors d’un événement qui impliquerait des feux d’artifice. 

Avec les informations de Guillaume Cyr

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus