Les policiers du SPVM seront munis de caméras corporelles dès 2022, promet la mairesse Valérie Plante | 24 heures
/bref

Les policiers du SPVM seront munis de caméras corporelles dès 2022, promet la mairesse Valérie Plante

Image principale de l'article Des caméras corporelles d’ici 2022, promet Plante
PHOTO FOURNIE PAR LE SERVICE DE POLICE DE TORONTO

Les policiers de Montréal seront équipés de caméras corporelles d'ici 2022, a promis mercredi la mairesse de Montréal, Valérie Plante.

• À lire aussi: Plaqué contre un mur et menotté par la police après avoir filmé une intervention policière

• À lire aussi: Les interventions policières filmées avec une caméra corporelle seraient jugées plus sévèrement

Valérie Plante a indiqué que son administration était toujours en train de statuer sur la technologie qui serait utilisée et sur la façon dont se ferait le stockage des données au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

La Ville est en négociation avec les autres paliers de gouvernement pour financer la mesure, selon les propos de la mairesse. Ces caméras permettent de filmer les interventions policières et peuvent notamment être utiles lorsque des plaintes sont déposées relativement à ces interventions. 

• À lire aussi: Un genou sur le cou: François Legault ne veut plus voir cette technique policière

• À lire aussi: Derek Chauvin condamné à 22 ans et demi de prison

La mairesse de Montréal Valérie Plante

Capture d'écran TVA Nouvelles

La mairesse de Montréal Valérie Plante

La mairesse a fait cette annonce mercredi, alors qu'elle présentait les plans de son administration pour régler, au cours d'un éventuel second mandat, la problématique du grand nombre d’incidents impliquant des armes à feu. C’est le professeur de l’UQAM Victor Armony, présenté comme candidat pour son parti, qui serait responsable du dossier.

De son côté, Denis Coderre, candidat à la mairie de Montréal, avait déjà indiqué qu’à «sa première journée au pouvoir», il donnerait un contrat pour implanter la mesure. Son parti, Ensemble Montréal, avait déposé en février dernier une motion demandant l’implantation immédiate de la mesure, motion dont l’étude avait été reportée au conseil municipal de mars. 

La SQ teste aussi la technologie 

Ailleurs au Québec, des patrouilleurs de la Sûreté du Québec sont munis de caméras portatives dans le cadre d’un projet-pilote visant à évaluer l’apport de cette technologie. 

D'une durée de 12 mois, le projet sera déployé dans quatre MRC de la province et comprendra l’utilisation de 40 caméras au total. Le coût estimé du projet, selon la SQ, est de 800 000 à un million de dollars.

– Avec les informations de TVA Nouvelles et de Félix Lacerte-Gauthier, Agence QMI

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus