Un milliard d’animaux marins décédés lors de la vague de chaleur en Colombie-Britannique | 24 heures
/environment

Un milliard d’animaux marins décédés lors de la vague de chaleur en Colombie-Britannique

Près d’un milliard d’animaux marins seraient décédés lors de la vague de chaleur des derniers jours, estime un chercheur de l’Université de la Colombie-Britannique.

• À lire aussi: L’Amérique du Nord a connu son mois de juin le plus chaud

• À lire aussi: À Lytton, au Canada, il a fait plus chaud que dans la vallée de la Mort mardi

• À lire aussi: Voici quelles sont les conséquences des canicules sur la santé

Le Dr Chris Harley et les membres de son laboratoire ont évalué que cette situation météorologique a eu un effet dévastateur sur les animaux marins tels que les moules, les étoiles de mer, les palourdes et autres invertébrés des eaux de la côte pacifique de la province.

«Les moules sont comme les tout-petits laissés dans une voiture stationnée. Elles sont complètement à la merci de l’environnement tant que la marée est basse», a déclaré le chercheur dans un communiqué mardi.

• À lire aussi: Un producteur agricole s’adapte aux sécheresses et aux vagues de chaleur

• À lire aussi: Verdir un quartier, ça peut remplacer l'air climatisé

Selon lui, l’odeur des animaux décédés serait déjà perceptible sur les plages et plusieurs s’en sont plaints.

Le mercure est monté à 49,5 degrés mardi dernier dans le village de Lytton, en Colombie-Britannique, un record canadien de tous les temps. Les températures ressenties pouvaient s’élever au-dessus de 50 sur les plages de la province.

Bien que le chercheur s’est concentré sur les côtes de la Colombie-Britannique, il affirme que des signes similaires de mortalité massive de coquillages ont été signalés dans le détroit de Georgia et dans l’État de Washington.

À lire aussi

Et encore plus