Un passeport vaccinal autour du 1er septembre: ce qu'il faut savoir | 24 heures
/bref

Un passeport vaccinal autour du 1er septembre: ce qu'il faut savoir

Image principale de l'article Un passeport vaccinal autour du 1er septembre
Photo pool, La Presse Canadienne

Les personnes doublement vaccinées auront droit à certains privilèges à compter de l’automne prochain si le nombre de cas de COVID-19 augmente, a confirmé le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, jeudi.

• À lire aussi: Le nouveau variant Lambda a été détecté au Québec,

s

Le passeport mis en place dès le 1er septembre

Québec entend effectivement mettre en place un «passeport vaccinal» à compter du 1er septembre, mais il sera utilisé «seulement s’il y avait une dégradation ou un changement dans la situation épidémiologique», a indiqué son ministère.

Ce passeport sera utilisé dans certaines régions ou dans certains secteurs si la transmission ou des éclosions le justifient, a soutenu le ministre. 

Où serait-il exigé? 

Sans confirmer à quelles activités donnera accès ce passeport, le gouvernement a donné un avant-goût de ce qui pourrait être envisagé.

Par exemple, les personnes doublement vaccinées pourraient continuer de prendre part à certaines activités à «risque élevé» regroupant un nombre limité de personnes comme aller au gym, au bar ou au restaurant et pratiquer des sports d’équipe.

Ils pourraient aussi se voir autoriser l’accès à des activités à «risque modéré ou faible» regroupant un plus grand nombre de personnes comme des spectacles, des festivals et des matchs sportifs, précise-t-on également.

Le ministre Dubé avait déjà laissé entendre plus tôt cette semaine qu’il comptait accorder des privilèges aux personnes vaccinées advenant une augmentation des cas de COVID-19 à l’automne.

Appel à la vaccination

Il en avait profité pour insister sur l’importance de se faire vacciner au moment où la province dispose d’assez de vaccins pour en offrir à tous ceux qui le veulent.

«95 % des personnes qui ont eu la COVID la semaine dernière n’étaient pas adéquatement vaccinées. Même pourcentage pour les personnes hospitalisées», a-t-il ajouté, mercredi, sur Twitter.  

Selon le ministre Christian Dubé, il y a «urgence» pour que les jeunes aillent se faire vacciner. Les 18-29 ans sont les Québécois les moins vaccinés. 67% d’entre eux ont eu leur première dose.

À lire aussi

Et encore plus