Autre effet de la pandémie: les ventes de CD se sont effondrées au Québec en 2020 | 24 heures
/bref

Autre effet de la pandémie: les ventes de CD se sont effondrées au Québec en 2020

Image principale de l'article Les ventes de CD se sont effondrées en 2020
Photo Adobe Stock

La pandémie n’a pas qu’empêché la tenue de spectacles de musique, elle a aussi eu un impact dramatique sur les ventes de CD, qui ont chuté de 48% par rapport à 2019. À l’inverse, l’écoute de musique en continu sur les plateformes numériques a continué à prendre du galon.

Dès le début de la pandémie, l’industrie du disque a été lourdement touchée, souligne l’Institut de la statistique du Québec (ISQ). 

Dans les trois semaines qui ont suivi le 13 mars 2020, lorsque l'état d'urgence sanitaire a été déclaré au Québec, les ventes cumulées de CD et de disques de vinyle ont reculé de 87%. Et pour le reste de l'année, la pente n'a jamais été remontée. 

En 2020, les ventes de CD ont baissé de 48%, les ventes de vinyles de 14%, les ventes d'albums numériques de 16% et les ventes de pistes numériques de 23% par rapport à l'année précédente. 

Photo Fotolia

Le streaming: grand gagnant de 2020

L’écoute de musique en continu (streaming) est sortie grande gagnante du confinement, le nombre d'écoutes ayant augmenté de 16% comparativement à 2019. 

«La pandémie accélère la tendance à la hausse de l’écoute de musique en continu et à la baisse des ventes d’enregistrements musicaux», explique l’Observatoire de la culture et des communications du Québec (OCCP), une branche de l’ISQ.

Cette tendance était en effet déjà observable bien avant la crise sanitaire. 

Les ventes de CD sont passées de 4,1 millions en 2016 au Québec à tout juste un million en 2020. Pendant la même période, le nombre d'écoutes sur les plateformes de musique en continu est passé de 23 milliards à 88 milliards au Canada. La part de marché de l'écoute de musique en continu est ainsi passée de 34 à 74% au pays. 

Voici d'autres informations à retenir du bulletin d’information sur le marché québécois de la musique enregistrée en 2020 de l’OCCP:   

  •  Les ventes de CD ont reculé de 92% depuis le sommet de 2004.   
  • Les vinyles ont fait un retour en force, avec une augmentation des ventes de 33% en 2017 et de 27% en 2018. Leur importance demeure toutefois minime dans le marché: 140 000 et 180 000 albums ont été vendus lors de ces deux années.    
  • Céline Dion, Les Cowboys Fringants et Alexandra Stréliski sont les trois artistes québécois les plus écoutés au Canada.     

Le bulletin de l’Observatoire de la culture et des communications du Québec est disponible ici.

À lire aussi

Et encore plus