Une autre ville menacée par les feux de forêt en Colombie-Britannique | 24 heures
/bref

Une autre ville menacée par les feux de forêt en Colombie-Britannique

La Colombie-Britannique n’est pas encore au bout de ses peines avec plus de 300 incendies qui ont continué de faire rage cette fin de semaine, au moment où une nouvelle municipalité de la province est menacée par un feu de forêt qui croît à un rythme fulgurant.

Après le village de Lytton qui a complètement été ravagé par les flammes au cours de la semaine passée, c’est maintenant la Ville de Vernon, au sud-est de Kamloops, qui craint le pire.

• À lire aussi: La chaleur tue, même au Québec

Le brasier localisé vers Becker Lake s’est déclenché samedi après-midi et a atteint près de 10 hectares en à peine huit heures.

Des avions-citernes ont depuis multiplié les allers-retours pour tenter de contenir le feu, mais leur tâche a été quelque peu compliquée par un drone venu survoler le secteur.

Les autorités ont averti la population qu’un accident entre un des avions et un drone pourrait avoir des conséquences mortelles et que quiconque se fait prendre à piloter un drone dans le secteur est passible d’un emprisonnement allant d’un à deux ans et d’une amende de 100 000 $.

Et la municipalité n’est pas la seule à faire face à des incendies, alors que plusieurs feux actifs et alertes d’évacuation étaient encore répertoriés dans les alentours de Kamloops dimanche après-midi.

À 15 kilomètres au nord-ouest de Kamloops, le feu de forêt dans le secteur de Sparks Lake a atteint 40 267 hectares depuis sa découverte le 28 juin dernier. Dimanche, 128 pompiers et 10 hélicoptères étaient encore sur le front pour tenter de le maîtriser.

«L’activité du feu hier, 10 juillet, a défié les gardes. Un avion-citerne a réussi à empêcher le feu de franchir la garde dans le coin sud-ouest du feu, mais les gardes au nord du lac Sedge pourraient avoir été franchies. Actuellement, il y a trop de fumée pour voir jusqu’à quelle distance le feu a dépassé Sedge Lake», a indiqué en matinée le Service des incendies de forêt de la Colombie-Britannique.

Près de 170 résidences sont sous le coup d’un ordre d’évacuation émis par le district régional de Thompson-Nicola, une initiative qui avait été mise en place depuis le 2 juillet pour la communauté autochtone de la bande de Skeetchestn.

L’incendie de Durand Lake, à 28 kilomètres au sud-ouest de Kamloops, était aussi classifié hors de contrôle par les autorités dimanche matin et s’étendait sur 277 hectares. Avec 12 pompiers et quatre hélicoptères mobilisés, la progression des équipes se maintenait sur les flancs et aucune nouvelle croissance du feu n’avait été enregistrée.

Plus de 300 feux de forêt sont actifs dans la province, dont 53 qui se sont déclarés au cours des deux derniers jours, selon les informations de la province en après-midi. Au total, 950 incendies ont été recensés depuis le début de l’année en Colombie-Britannique, dont la majorité (43,5 %) était due aux orages.

Le village de Lytton a complètement été ravagé par les flammes la semaine passée.

Photo AFP

Le village de Lytton a complètement été ravagé par les flammes la semaine passée.

Le village de Lytton a complètement été ravagé par les flammes la semaine passée.

Photo AFP

Le village de Lytton a complètement été ravagé par les flammes la semaine passée.

Le village de Lytton a complètement été ravagé par les flammes la semaine passée.

Photo AFP

Le village de Lytton a complètement été ravagé par les flammes la semaine passée.

De fortes chaleurs encore attendues

Les régions intérieures de la Colombie-Britannique ne risquent d’ailleurs pas de connaître une accalmie au cours des prochains jours, avec des températures dépassant encore les 30 degrés Celsius à plusieurs endroits.

• À lire aussi: Le dôme de chaleur au Canada «presque» impossible sans le réchauffement climatique

• À lire aussi: L’Amérique du Nord a connu son mois de juin le plus chaud

Le jour le plus chaud est prévu pour mardi où les températures pourront culminer à près de 38 degrés Celsius à Kamloops notamment, et tourner autour de 36 et 37 degrés la veille ainsi que le lendemain.

Ces secteurs sont également concernés par une alerte de qualité de l’air émise par Environnement Canada en raison des fumées créées par les nombreux incendies.

«Plusieurs régions de l’intérieur de la Colombie-Britannique sont touchées ou seront probablement touchées par de la fumée provenant de feux incontrôlés au cours des 24 à 48 prochaines heures», a souligné l’agence fédérale dans son avis de dimanche matin.

À lire aussi

Et encore plus