Chris Pratt, sous l’effet de somnifères, a invité Dave Bautista à se battre | 24 heures
/misc

Chris Pratt, sous l’effet de somnifères, a invité Dave Bautista à se battre

Chris Pratt et Dave Bautista dans Guardians of the Galaxy Vol. 2
Photo WENN

Chris Pratt et Dave Bautista dans Guardians of the Galaxy Vol. 2

Chris Pratt a une fois défié son camarade des Gardiens de la Galaxie et lutteur à la retraite Dave Bautista à un combat, après avoir pris des somnifères.

• À lire aussi: Guardians of the Galaxy: Dave Bautista regrette que Marvel ne développe pas Drax

• À lire aussi: The Suicide Squad: Dave Bautista a refusé un rôle pour jouer dans le prochain film de Zack Snyder

L'acteur de Jurassic World avait l'habitude d'avaler des pilules pour l'aider à s'endormir, mais le médicament l'amenait souvent à envoyer des messages textes particuliers... sans qu’il ne s’en souvienne le lendemain matin.

L'un de ces incidents impliquait l'ancienne vedette de la WWE, qui a trouvé la proposition de son acolyte hilarante.

Se remémorant de sa conversation avec son ami, Chris Pratt a déclaré: «Le lendemain [Bautista] dit : "Hé mec, ce texto que tu as envoyé hier soir..." et je dis: "Quel texto ?". Il dit: "Tu ne te rappelles pas ?”.» L'acteur a alors vérifié son téléphone portable, et ce n'est qu'à ce moment-là qu'il a réalisé qu'il avait défié le colosse à un combat de lutte.

«Dave, je veux te combattre. Je veux te combattre. Personne n'a besoin de savoir, mais moi, je veux savoir, disait-il. Je pense que je pourrais te battre. Je pense que je pourrais te battre, mon frère. Genre, règles collégiales, pas de coudes, pas de genoux. Je veux juste ressentir le pouvoir.»

Chris Pratt s'est senti « mortifié » d'avoir envoyé un tel message texte, car il affirme qu'il n'y aurait aucun doute sur qui sortirait vainqueur de ce match.

«Dave me tuerait si vite, a-t-il avoué dans l'émission The Late Late Show with James Corden. C'est de loin le mec le plus coriace de tout Hollywood.»

À VOIR AUSSI

s

s

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus