Une manifestation cyclo-nudiste à Montréal | 24 heures
/mtl-news/news

Une manifestation cyclo-nudiste à Montréal

Image principale de l'article Une manifestation cyclo-nudiste à Montréal
GABRIEL BEAUCHEMIN/24 HEURES/AGENCE QMI

Plusieurs dizaines de cyclistes complètement dévêtus se sont rassemblés au square Dorchester, à Montréal, samedi à 13h, point de départ d’une manifestation à vélo qui cherchait entre autres à critiquer notre dépendance aux énergies fossiles.

L’objectif du Cyclo Nu International de Montréal, une manifestation à vélo qui a sillonné quelques secteurs de la ville à travers un trajet d’une dizaine de kilomètres, est de trois ordres, a indiqué d’emblée le responsable de l’événement, Gene Dare.

«D’abord, l’événement se veut une protestation contre la dépendance aux énergies fossiles», a expliqué Gene Dare, qui organise le parcours à Montréal depuis maintenant quatre ans. Le Cyclo Nu International, connu également sous le nom World Naked Bike Ride, se tient chaque année dans plus de 20 pays à travers le monde et a été lancé au début des années 2000.

GABRIEL BEAUCHEMIN/24 HEURES/AGENCE QMI

«Tous les corps sont beaux»

«Ensuite, c’est aussi un événement qui cherche à encourager l’acceptation de tous les corps et qui refuse le “body shaming”, a poursuivi celui qui est également responsable de l’édition de Toronto. Tous les corps sont différents, tous les corps sont beaux. On veut montrer qu’il n’y a absolument rien de problématique dans un corps humain.»

Même si l’événement se voulait nudiste, aucune pression n’était mise sur les cyclistes pour qu’ils se dévêtissent. Chacun pouvait y participer vêtu de la façon dont il le souhaitait.

«Finalement, on veut aussi mettre de la pression pour rendre les villes plus sécuritaires à vélo en aménageant plus de pistes cyclables, par exemple, a insisté l’environnementaliste et graphiste web de 61 ans. Nous sommes aussi nus à vélo pour lancer un message, pour demander aux automobilistes: “Est-ce que vous me voyez maintenant?” Et ils devraient être en mesure de nous voir avec des vêtements aussi. À Toronto comme à Montréal, des cyclistes continuent de se faire heurter par des automobilistes.»

Jade Sambrook et Paul Davidson, deux participants à l'événement.

GABRIEL BEAUCHEMIN/24 HEURES/AGENCE QMI

Jade Sambrook et Paul Davidson, deux participants à l'événement.

Ambiance festive

La bonne humeur était au rendez-vous au square Dorchester et la très grande majorité des participants, pour l’essentiel des hommes, était complètement nue ou vêtue uniquement de sous-vêtements. Les Montréalais qui s’adonnaient à passer par là posaient sur eux des regards incrédules et amusés. Les cyclistes étaient également de tous âges.

«Je suis ici pour manifester contre le culte de l’automobile et pour rappeler l’importance de réduire les émissions de gaz à effet de serre, a indiqué Lionel Collier, 61 ans, qui participera à l’événement en Bixi. Je suis aussi en faveur de l’augmentation des pistes cyclables et de la sécurité des cyclistes. Les routes n’appartiennent pas juste aux automobiles, elles appartiennent aussi aux cyclistes et aux piétons.»

Gene Dare, organisateur du Cyclo Nu International de Montréal.

GABRIEL BEAUCHEMIN/24 HEURES/AGENCE QMI

Gene Dare, organisateur du Cyclo Nu International de Montréal.

Pour la sécurité des cyclistes

C’était également important pour Jade Sambrook et pour Paul Davidson d’être présents à l’événement d'aujourd’hui.

«Les cyclistes, on n’est souvent pas visibles. Les automobilistes ne nous respectent pas toujours. Donc c’est une façon quand on est nu d’être vu», a expliqué Jade Sambrook.«Il y a souvent des gens du public qui vont lire les nouvelles et qui vont dire “Ah, mais les enfants, ils vont voir des corps humains tout nus!”, a-t-il souligné. Mais il n’y a jamais eu un enfant qui a été traumatisé par la vue d’un corps humain tout nu. Et la vérité, pour moi, c’est que toutes les autos qui passent dans la rue présentement, elles sont en train de polluer. Et nos enfants respirent ça. Et ça pour moi, c’est beaucoup plus offensant et plus grave qu’un corps humain tout nu.»

Une surveillance policière était maintenue tout au long du parcours. Une deuxième manifestation à vélo est également prévue à 20h samedi soir. Le trajet sera le même que celui organisé en début d’après-midi.

À lire aussi

Et encore plus