Est-ce que c’est vrai que les lits du village olympique sont en carton pour empêcher les relations sexuelles entre athlètes? | 24 heures
/bref

Est-ce que c’est vrai que les lits du village olympique sont en carton pour empêcher les relations sexuelles entre athlètes?

Voici les lits (dont la base est en carton) dans lesquels devront dormir les athlètes olympiques pour la durée des JO, qui débutent le 23 juillet.
AFP

Voici les lits (dont la base est en carton) dans lesquels devront dormir les athlètes olympiques pour la durée des JO, qui débutent le 23 juillet.

Des athlètes qui arrivent au village olympique ont été surpris de constater que leur base de lit était conçue en carton. Si certains pensent que c’est un moyen de prévenir les relations sexuelles entre les athlètes, les intentions seraient plutôt liées à la protection de l'environnement. On vous explique! 

• À lire aussi: Jeux olympiques : les athlètes russes devront utiliser Tchaïkovsky plutôt que l'hymne national

• À lire aussi: Ces 5 Québécois pourraient gagner l'or aux JO : voici quand les regarder

À son arrivée au village olympique de Tokyo, Paul Chelimo, membre de l’équipe d’athlétisme américaine, a été surpris de voir que la base de son lit était confectionnée en carton. Selon des réflexions qu'il a partagées sur Twitter, l’objectif est de «limiter l’intimité entre les athlètes». «Les lits vont pouvoir supporter le poids d’une seule personne pour éviter des situations au-delà des sports», affirme-t-il. 

Le Comité d’organisation des Jeux de Tokyo avait affirmé au début de l’été qu’il remettrait des condoms uniquement à la fin de l’événement (et non au début) pour maximiser la distanciation sociale, alors que la COVID-19 fait toujours des ravages. C’est un bris à une tradition qui existe depuis les JO de 1988, qui avaient eu lieu à Séoul, en Corée du Sud. La traditionnelle distribution de condoms vise à prévenir principalement la transmission du virus de l'immunodéficience humaine (VIH).  

• À lire aussi: Escalade, surf, mini-basket : voici 5 sports que vous pourrez voir pour la première fois aux Jeux olympiques de Tokyo

Rien à voir avec le sexe   

Il n’en fallait pas plus pour que les spéculations s’enchaînent sur les réseaux sociaux. Toutefois, la décision du Comité n’a rien à voir avec la vie sexuelle des athlètes! C’est avant tout un geste pour notre planète. 

«Tous les 26 000 lits utilisés dans le village [...] seront recyclés pour devenir des produits de papier, combinant l'innovation artistique à la conscience écologique», peut-on lire sur le site officiel des Jeux olympiques. 

• À lire aussi: Cédric Fofana, l’athlète olympique québécois à l’image de 2020

Les matelas aussi auront une seconde vie: après avoir accompagné les athlètes dans leurs activités nocturnes, ils deviendront des objets de plastique, rapportaient plusieurs médias, comme CNBC en janvier 2020. 

D’ailleurs, pour mettre fin à toute théorie entourant la vie sexuelle des athlètes, un lit en carton peut soutenir jusqu’à 440 livres, donc deux personnes au minimum. Cette vidéo du gymnaste irlandais Rhys McClenaghan témoigne de la robustesse des lits des athlètes. Il n’y a vraisemblablement pas de quoi s’inquiéter sur ce point!  

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus