Un 14e féminicide depuis le début de l'année, cette fois dans Parc-Extension à Montréal | 24 heures
/bref

Un 14e féminicide depuis le début de l'année, cette fois dans Parc-Extension à Montréal

Image principale de l'article Un 14e féminicide depuis le début de l'année
Photo Agence QMI, Thierry Laforce

Une autre femme a été tuée dans un contexte conjugal lundi en fin d’après-midi, dans le quartier Parc-Extension, à Montréal, devenant la 14e victime de féminicide en 2021 au Québec. 

• À lire aussi: Violence conjugale: le plus pressant de tous les déménagements

• OPINION: Les féminicides, c'est de la négligence systémique

Les policiers ont été appelés à se rendre vers 17h dans un immeuble à logements de la rue Birnam, près de l’intersection de la rue Saint-Roch.

En arrivant dans l’appartement, ils y ont trouvé une femme gisant dans une mare de sang, présentant de graves blessures à la tête.

Photo Agence QMI, Thierry Laforce

Ses blessures étaient tellement graves que les services d’urgence n’ont rien pu faire pour la ramener à la vie. Le décès de la femme, dont l’âge n’avait pas été précisé en fin de soirée, a été constaté sur les lieux.

Selon nos informations, il s’agirait d’un meurtre conjugal. Toujours selon nos sources, au moins un enfant se trouvait à l’intérieur du logement au moment du drame. On ignore cependant s’il a été un témoin direct du meurtre. Il n’aurait pas été blessé.

Photo Agence QMI, Thierry Laforce

Quant au conjoint de la victime, il aurait pris la fuite avant l’arrivée des policiers et les forces de l’ordre étaient toujours à sa recherche en soirée.
Les enquêteurs des crimes majeurs, assistés des techniciens en identité judiciaire, devaient se rendre sur les lieux du crime odieux pour passer le logement au peigne fin et interroger des témoins.

Le travail d’enquête s’annonçait complexe, notamment en raison d'une barrière linguistique, a-t-on appris.

Il s’agit du 14e féminicide de l’année dans la province. Le précédent avait eu lieu il y a un peu plus d’un mois, à Québec. La victime, Nathalie Piché, 55 ans, aurait été assassinée par son conjoint de 33 ans, qui a été arrêté à la suite du meurtre.

À lire aussi

Et encore plus