Repêchage demain : Carey Price et Phillip Danault pourraient partir jouer à Seattle | 24 heures
/bref

Repêchage demain : Carey Price et Phillip Danault pourraient partir jouer à Seattle

Carey Price
Photo Martin Chevalier

Carey Price

Le Kraken de Seattle pourrait mettre la main sur le gardien vedette du Canadien, Carey Price, lors du repêchage d'expansion prévu mercredi.

• À lire aussi: Cette rétrospective vidéo de la saison 2021 du CH vous donnera des frissons

Ce repêchage servira à former la nouvelle équipe de Seattle, dont la première saison sera celle de 2021-2022. Ron Francis, le directeur général du Kraken, songerait sérieusement à réclamer Price.

Le logo de la nouvelle équipe de la LNH, le Kraken de Seattle.

Courtoisie

Le logo de la nouvelle équipe de la LNH, le Kraken de Seattle.

Sur le plan salarial, Price débarquerait à Seattle avec un très lourd contrat, mais ce facteur ne représenterait pas un enjeu pour les riches propriétaires du Kraken. 

Carey Price

Martin Chevalier / JdeM

Carey Price

Des dizaines de millions pour Price

Price gagnera 10,5 millions $ jusqu’à la fin de la saison 2025-2026. Au mois de septembre, il touchera un boni de 11 millions $. Encore là, le Kraken pourrait récupérer une grande partie de cet investissement en vendant une tonne de chandails du numéro 31 dès les premiers jours de la naissance de l’équipe.

Mais un salaire moyen de 10,5 millions $ sur le plafond salarial pour les cinq prochaines saisons représente quand même un sérieux questionnement. Avec un plafond salarial qui devrait rester stable à 81,5 millions $ pour encore deux ou trois ans, le contrat de Price hypothéquerait 12,9 % de l’enveloppe salariale de l’équipe.

Carey Price

AFP

Carey Price

Il y a un autre enjeu à considérer avant de lancer les dés avec Price pour le Kraken. Le gardien originaire de la Colombie-Britannique (et dont la femme vient de Seattle) aurait des ennuis de santé avec une probable blessure à un genou et à une hanche, et à 33 ans, il n'est pas au début de sa carrière.

Bergevin ne le protège pas

Le directeur général du Canadien Marc Bergevin a essuyé des critiques en mettant Jake Allen sur sa liste de protection, ce qui rendait Carey Price disponible. 

Marc Bergevin

Photo d'archives Martin Chevalier

Marc Bergevin

Il semblerait croire que l'âge et le coûteux contrat de Price décourageront le Kraken de le repêcher. 

Pas certain

Rien n'est encore certain. Le Kraken a plusieurs options à la position de gardien, comme Chris Driedger (Panthers), Vitek Vanecek (Capitals) et Kaapo Kahkonen (Wild). 

Chris Driedger

AFP

Chris Driedger

Selon Elliotte Friedman, de Sportsnet, Driedger se rapprocherait dangereusement de Seattle. Driedger, qui pouvait devenir agent libre sans compensation le 28 juillet, aurait une entente de principe avec le Kraken. Il aurait accepté un contrat de trois ans et 3,5 millions par année. Avec Driedger et Price, le Kraken consacrerait 14 millions pour deux gardiens. 

Il s’agirait d’une somme plus que considérable. Mais si on a appris une chose depuis plusieurs mois, c’est qu’il n’y a maintenant rien d’improbable. 

Phil Danault sur son départ ? 

Par ailleurs, plusieurs informations ont coulé dans les derniers jours concernant le sort du joueur de centre Phillip Danault, qui est toujours sans contrat pour la saison. Il est impossible de savoir s'il restera avec le CH, ou s'il signera avec une autre équipe lors de l'ouverture du marché des joueurs autonomes. 

Il pourrait aussi être repêché mercredi soir par le Kraken de Seattle lors du repêchage d'expansion, mais la nouvelle équipe devra s'assurer de s'entendre avec lui sur les termes d'un nouveau contrat. 

D'ailleurs, mardi matin, un journaliste de l'Hebdo Journal de Trois-Rivières, Jonathan Cossette, a lancé une nouvelle qui a eu l'effet d'une bombe sur Twitter. «Phillip Danault = @SeattleKraken depuis hier: 8 ans, 5,8 M$ (par source proche)», a-t-il écrit sans donner davantage d'information. 

Mais rapidement, plusieurs journalistes qui couvrent les activités de la Ligue nationale de hockey (LNH) quotidiennement ont démenti la nouvelle. Le journaliste de TVA Sport, Renaud Lavoie, aurait reçu comme information de la part de l'agent de Phillip Danault, Don Meehan, qu'aucune entente n'aurait été signée avec la nouvelle équipe, «ni même discuter de termes».

Du côté du clan Danault, sa maison de Carignan, sur la Rive-Sud de Montréal, a été mise en vente à1,3 M$, ce qui ne fait qu'alimenter davantage la machine à rumeurs. 

On devrait connaître le sort du numéro 24 du CH d'ici les prochaines semaines. 

- Avec les informations de l'Agence QMI

À lire aussi

Et encore plus