The Legend of Zelda Skyward Sword: 5 raisons de lui donner une deuxième chance | 24 heures
/misc

The Legend of Zelda Skyward Sword: 5 raisons de lui donner une deuxième chance

Image principale de l'article 5 raisons de lui donner une deuxième chance
Capture d'écran: Clara Lhotellier

Si vous n’avez pas encore donné la chance à The Legend of Zelda: Skyward Sword de vous convaincre il y a plus de 10 ans (et on vous le pardonnera...) il est peut-être le temps de sauter sur l’occasion et de vous laisser séduire par son portage sur Switch. Allez, embarquez, direction le 7e ciel!

Accompagnant le 35e anniversaire de la saga pour faire patienter les fans avant la sortie de Breath of the Wild 2, The Legend of Zelda: Skyward Sword HD nous propose de revivre une aventure une décennie après sa sortie initiale sur Wii. 

1. Une histoire riche qui évoque les origines de la série The Legend of Zelda  

Link et Zelda

Capture d'écran: Clara Lhotellier

Link et Zelda

Bien qu’il soit peut-être difficile pour certains de retourner à un jeu linéaire dans un univers beaucoup moins ouvert que celui de Breath of the Wild, Skyward Sword reste néanmoins un bon jeu à découvrir.

Vous commencez votre aventure dans les airs, perché sur l’île flottante de Celesbourg (Skyloft). Là-haut, Link n’est qu’un simple élève de l’École de Chevalerie. Toujours aussi proche de Zelda, qui n’a pas d’autre titre que d’être la fille du directeur de l’école pour l’instant.

A défaut d’etre roi, Link pose sur le trône.

Capture d'écran: Clara Lhotellier

A défaut d’etre roi, Link pose sur le trône.

Link mène une vie paisible. Après une course à travers le ciel lors de la Chevauchée Céleste, une tornade emporte Zelda. Cette dernière a trouvé refuge un peu plus bas, sous la mer de nuages. Tandis que Link cherche un moyen de lui venir en aide, Fay (Fi), l’âme qui habite l’épée des dieux, appelle notre héros afin de lui faire part de sa mission. Il entame alors sa célèbre tunique verte et descend de son petit nuage pour venir en aide à son amie d’enfance.

Skyward Sword se positionne ainsi comme l’incipit de la saga The Legend of Zelda. Pour les fans, c’est donc l’occasion d’en apprendre plus sur les origines de la Master Sword et sur ce monde qui deviendra dans les prochains jeux, celui d’Hyrule. Skyward Sword, c’est l’introduction à un monde et à une histoire passionnante qui mérite vraiment le détour. Tout cela accompagné d’une direction artistique à couper le souffle.

2. Une jouabilité totalement revisitée... ou presque      

Hergo (Groose) et Link, éternel conflit

Capture d'écran: Clara Lhotellier

Hergo (Groose) et Link, éternel conflit

Si vous êtes là, c’est que vous connaissez probablement la réputation de Skyward Sword sur la Wii et, surtout, de l’enfer qu’était la Wii Motion Plus. Sensés initialement améliorer l’expérience de jeu, mais la rendant finalement indéniablement plus pénible et fastidieuse, les contrôles du jeu sont devenus un meme dans le milieu vidéoludique. 

On n’est pas là pour se plaindre des années plus tard, mais c’est en partie pour cette raison que le monde rechigne à l’idée de ce portage sur Switch, et on comprend pourquoi.

Mon avis: l’expérience de jeu est plus intéressante en mode portable. C'est un réel plaisir de savourer ce merveilleux opus au fin fond de son lit. En revanche, dès qu’il faut la brancher sur le dock, malgré une amélioration graphique et un jeu en 60fps, il faut sans cesse recalibrer la visée avec «Y» et les mouvements avec les Joy-Con sont parfois lourds et difficiles à reproduire. Le jeu semble plus adapté en mode « boutons », offert dans les options du jeu. 

Temple de la Contemplation du point de vue d’un scarabée

Capture d'écran: Clara Lhotellier

Temple de la Contemplation du point de vue d’un scarabée

D’autres changements ont été apportés, notamment concernant votre fidèle acolyte Fay. Aussi pénible et envahissante que pouvait l’être Navi, Fay se contente désormais de vous adresser la parole pour le strict minimum, et c’est très apprécié. (Merci Nintendo!) 

Vous pouvez également passer les fenêtres de dialogues et les cinématiques, pour les joueurs plus pressés qui ont déjà fait la version Wii plus d’une dizaine de fois. 

3. Le Zelda parfait pour les connaisseurs et les nouveaux joueurs   

Scarabée métallique qui virevolte à travers la foret de Firone

Capture d'écran: Clara Lhotellier

Scarabée métallique qui virevolte à travers la foret de Firone

Assez facile à prendre en main, avec un niveau de difficulté parfaitement adapté à un public multigénérationnel, Skyward Sword se joue facilement à tout âge. On est sensible à ses donjons riches et aux casse-têtes tout juste assez compliqués. On prend plaisir à découvrir de nouveaux objets au fur et à mesure de l’histoire et à les réutiliser.  

Les nouvelles fonctionnalités du portage offrent la capacité d’améliorer les équipements et les différentes potions du héros. De quoi aborder le jeu sous un nouvel angle. C’est notamment un réel plaisir de vivre ou de revivre cette expérience unique dans un univers adapté en 720p et 60fps en mode portatif. 

Même si le jeu est vieux de 10 ans avec un monde trop vaste et des textures dont le passage des années et le portage n’arrangeront rien, l’expérience vous transportera tout de même.

4. Une bande originale incroyable   

La bande originale est une des plus belles de la saga. Produite par Hajime Wakai, Koji Kondo, Mahito Yokota et Shiho Fujii, elle offre une expérience de jeu vraiment à part. Outre le cadre visuel qui, comme on le sait, rappelle les œuvres impressionnistes du XXe siècle et celles Paul Cézanne (selon les dires des développeurs), la musique qui vous accompagne tout au long du jeu apporte un côté épique à l’ensemble des moments que vous vivrez. Un cadre artistique et poétique pour vous transporter définitivement au-dessus des nuages. 

Toile de Paul Cézanne. Montagne Sainte-Victoire (1902-04)

Toile de Paul Cézanne. Montagne Sainte-Victoire (1902-04)

 

4 (bis). Miou  

Le miou du directeur de l’école

Capture d'écran: Clara Lhotellier

Le miou du directeur de l’école

Ok, ça n’a pas rapport avec le jeu mais l’animal du directeur de l’école de Chevalerie porte le même nom que mon chat et je jure que c’est un hasard. 

5. Parfait pour attendre Breath of the Wild 2  

C’est peut-être un peu tordu, mais laissez-moi vous expliquer. Il est certain que le portage de Skyward Sword n’est pas aussi attendu que Breath of the Wild 2, surtout 4 ans après la sortie du dernier opus, mais il est un bon moyen d’attendre, et ce, pour deux raisons:

D’une part car, malgré les différents avis, c’est un très bon jeu adapté plus que jamais pour une console comme la Switch ou la Switch Lite. 

Également, car la bande-annonce de Breath of the Wild 2 nous a laissé en haleine avec quelques indices qui font fuser de potentielles théories entre Skyward Sword et le prochain opus de Nintendo. Je m’explique: dans la bande-annonce, on peut voir la terre se détacher du sol pour s’élever vers le ciel, ce qui rappelle évidemment l’ile flottante de Celesbourg. On voit aussi Link descendre des cieux et traverser une mer de nuages comme c’est le cas dans Skyward Sword. Est-ce que Link va retourner dans le temps, des milliers d’années en arrière avant Breath of the Wild pour se retrouver à une ère plus proche de Skyward Sword? Cela reste à voir. 

Bon, c’est peut-être un peu tiré par les cheveux, je l’avoue, mais tout cela invite tout de même à se demander s’il n’y a pas un lien plus que probable entre BOTW2 et Skyward Sword. En tout cas, cela laisse du temps à toutes les théories possibles et imaginables concernant la suite de Breath of the Wild. Et vous, quelles sont vos théories?

The Legend of Zelda: Skyward Sword HD est disponible depuis le 16 juillet sur Nintendo Switch. 

 

À lire aussi

Et encore plus