Québec rejetterait GNL-Québec cet après-midi | 24 heures
/environment

Québec rejetterait GNL-Québec cet après-midi

Le projet avait suscité une vive opposition des groupes environnementaux.
FÉLIX LACERTE-GAUTHIER/Agence QMI

Le projet avait suscité une vive opposition des groupes environnementaux.

Le gouvernement Legault devrait annoncer mercredi après-midi qu’il rejette le controversé projet Énergie Saguenay, de l’entreprise GNL Québec.

• À lire aussi: L'environnement doit être une priorité, admet le gouvernement de la CAQ

• À lire aussi: Ce qu’il faut retenir du rapport du BAPE sur GNL Québec

Selon les informations rapportées par le quotidien Le Devoir mercredi, la décision serait déjà prise et devrait être confirmée lors d’une séance extraordinaire du Conseil des ministres en avant-midi.

Le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Benoit Charette, devrait ensuite l’annoncer lors d’une conférence de presse à l’hôtel Le Montagnais, dans le secteur de Chicoutimi, en compagnie de la ministre responsable de la région, Andrée Laforest.

Depuis plusieurs semaines, les tuiles ne cessent de s’abattre sur le projet de complexe industriel de liquéfaction de gaz naturel dans le Port de Saguenay, que développe GNL Québec depuis maintenant plus de six ans.

La décision du gouvernement Legault est attendue de pied ferme, en particulier par les groupes environnementaux, qui souhaitent que le projet soit rejeté pour de bon.

À Québec, les trois partis d’opposition sont contre. Le Parti libéral du Québec, qui avait déjà appuyé le projet par le passé, a changé son fusil d’épaule quelques jours avant la publication d’un rapport défavorable du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE), en mars dernier.

«C’est la seule réponse possible pour ce projet, a déclaré la porte-parole de l’opposition officielle en matière d’environnement, Isabelle Melançon, sur Twitter, mercredi matin. Je salue cette décision, mais je me questionne sur le processus ayant mené à celle-ci. Peut-être que la CAQ avait demandé un sondage sur cette question.»

«Excellente nouvelle! C’est une victoire de la forte mobilisation citoyenne contre un projet dévastateur pour les changements climatiques. QS [Québec solidaire] n’a jamais lâché la CAQ pour qu’elle prenne la seule décision qui s’impose», a indiqué sa vis-à-vis solidaire, Ruba Ghazal, aussi par le biais d’un micromessage.

*

En rappel 

Poing levé contre GNL Québec 

s

À lire aussi

Et encore plus