Tokyo 2020 : Simone Biles se retire d'une autre compétition pour des raisons de santé mentale aux Jeux olympiques | 24 heures
/bref

Tokyo 2020 : Simone Biles se retire d'une autre compétition pour des raisons de santé mentale aux Jeux olympiques

Image principale de l'article Simone Biles se retire encore pour santé mentale
AFP

Reverra-t-on Simone Biles aux Jeux olympiques de Tokyo? Quelques heures après une soirée à l’issue de laquelle la gymnaste a abandonné une épreuve et évoqué ses difficultés psychologiques, l’Américaine a officiellement renoncé mercredi au concours général prévu jeudi.

• À lire aussi: Simone Biles crée la surprise en se retirant d'une compétition

Le suspense n’a pas duré longtemps. Au moins pour jeudi. «Après une évaluation médicale, Simone Biles s’est retirée de la finale du concours général afin de se concentrer sur sa santé mentale», a fait savoir la fédération dans un communiqué tombé dans l’après-midi (heure de Tokyo).

AFP

Et la Fédération américaine a prévenu que la participation de la superstar de la gymnastique serait évaluée «quotidiennement» pour toutes les épreuves sur lesquelles la quadruple championne olympique est inscrite: poutre et saut dimanche, sol lundi et barres asymétriques mardi.

Mardi soir, l’Américaine a craqué dans le concours général par équipes et expliqué «faire face à ses démons» alors qu’elle visait pourtant six titres olympiques au Japon.

AFP

Alors qu’elle était interrogée par les médias mardi, des pleurs se sont mêlés à ses confidences. Les Américaines venaient de terminer deuxièmes, leur star participant seulement au saut avant d’être remplacée pour la suite de la soirée.

«Dès que je monte sur le tapis, c’est juste moi et ma tête... faire face à mes démons (...) Je dois faire ce qui est bon pour moi et me concentrer sur ma santé mentale et ne pas compromettre ma santé et mon bien-être», a-t-elle expliqué.

En attendant, elle a assisté dans les tribunes au sacre du Japonais Daiki Hashimoto dans le concours général.

• À lire aussi: Penny Oleksiak devient l'athlète canadienne la plus médaillée de l'histoire aux Jeux d'été

• À lire aussi: Une Québécoise remporte une médaille d'or aux JO de Tokyo