Les meilleurs endroits pour profiter du bord de l'eau à Montréal | 24 heures
/lifestyle

Les meilleurs endroits pour profiter du bord de l'eau à Montréal

Image principale de l'article Voici où profiter du bord de l'eau à Montréal
Joël Lemay / Agence QMI

Montréal s’est construite au rythme du fleuve et des rivières qui l’entourent, mais aujourd’hui, il peut être facile, en plein cœur de la ville, d’oublier que la métropole est une île.

Il faut dire que ses berges et ses rives sont difficiles d’accès ; nombre d’entre elles ont été prises d’assaut par les grandes industries au fil du temps ou privatisées, tout simplement. Mais il y a des exceptions : voici trois lieux où renouer avec son caractère insulaire. 

• À lire aussi: Pourquoi choisir de marcher pour redécouvrir Montréal?

1. Au milieu du fleuve Saint-Laurent (!)

Joël Lemay / Agence QMI

 Bercée par le courant du fleuve Saint-Laurent, la mince langue de terre qui relie l’île des Sœurs aux îles Notre-Dame et Sainte-Hélène est peu empruntée par les piétons, mais elle offre pourtant un des plus beaux points de vue sur Montréal. En suivant les chemins tapés entre les arbres, on trouve de petites plages rocailleuses où il est possible de se poser. De là, les deux pieds dans l’eau – ou assis dedans si la qualité de l’eau le permet ce jour-là! –, on peut oublier la chaleur en admirant le centre-ville. 

Joël Lemay / Agence QMI

 

Au pied de l’estacade du pont Samuel-De Champlain, le fleuve prend toute la place. L’air est chargé, le bruissement des feuilles se mêle aux clapotis des vagues légères qui se brisent sur la rive. L’odeur des fruits mûrs – les fraises des champs au printemps, les framboises au cœur de l’été – se marie à celle de l’eau douce qui s’écoule lentement. 

2. Jardin de sculptures au bord de l'eau à Lachine

 

Joël Lemay / Agence QMI

Au bout du parc René-Lévesque, à Lachine, la ville se fait discrète. Bordée par le lac Saint-Louis et les rapides de Lachine, à un jet de pierre de l’entrée du canal du même nom, cette presqu’île est un havre de paix luxuriant, où la végétation se pose en écrin à l’un des plus grands jardins de sculptures du pays. Véritable musée à ciel ouvert, on le découvre le nez en l’air, les yeux émerveillés, l’oreille tendue à ce que le vent nous apporte du large. En tout, ce sont plus d’une vingtaine d’œuvres d’art contemporaines qui y ont pris racine au fil des ans. 

Joël Lemay / Agence QMI

On s’y installe pour pique-niquer à l’ombre des grands arbres, on y admire le cœur de l’ancien village de Lachine et sa marina en mutation, juste de l’autre côté de la rive. On oublie pendant un moment la ville et son tumulte. 

Joël Lemay / Agence QMI

3. La Promenade Bellerive, un accès au fleuve dans l'est

Joël Lemay / Agence QMI

Dans l’est de l’île, les compagnies de chemin de fer, les activités portuaires et les grandes industries ont longtemps privé les Montréalais et les Montréalaises d’un réel accès à l’eau. La Promenade Bellerive est une rare oasis maritime dans ce secteur de la ville, et elle a fait l’objet d’un important réaménagement dans les dernières années, notamment pour favoriser l’usage des berges par les résidents des quartiers avoisinants. 

Joël Lemay / Agence QMI

Véritable pied de nez à l’héritage industriel, ce parc linéaire, qui s’étale sur un peu plus de deux kilomètres en plein cœur de Tétreaultville, offre un sentiment de proximité puissant avec le fleuve, que ce soit sous le feuillage des arbres immenses plantés tout le long de la promenade ou sur l’une des petites plages de galets le long de la rive. Partout, le Saint-Laurent est visible ; majestueux avec son collier d’îles, le parc national des Îles-de-Boucherville se trouvant juste en face. Il est d’ailleurs possible d’y poursuivre la balade en prenant une des navettes fluviales.

Pour d'autres idées de balades : 

• À lire aussi: Les meilleurs promenades en nature à Montréal (ailleurs qu'au parc du Mont-Royal!)

• À lire aussi: Trois lieux qui témoignent du passé industriel de Montréal à visiter à la marche

À lire aussi

Et encore plus