Le nouveau studio québécois Raccoon Logic critiqué pour son manque de diversité | 24 heures
/bref

Le nouveau studio québécois Raccoon Logic critiqué pour son manque de diversité

La photo du dévoilement du studio a causé une tempête sur Twitter

Image principale de l'article Critiqué pour son manque de diversité
Typhoon / 505 Games

Un nouveau studio québécois, Raccoon Logic, a soulevé un tollé sur Twitter mercredi, après la publication d'une photo de son équipe, certains lui reprochant un manque de diversité.

Raccoon Logic a annoncé sa fondation hier, avec le soutien de la compagnie chinoise Tencent, qui a investi dans la nouvelle entreprise de Montréal.

Formé en partie par d’anciens artisans de Typhoon Studios, une entreprise qui avait été achetée par Google Stadia avant que le géant n’abandonne le développement de ses propres jeux, Raccoon Logic a notamment pu récupérer la propriété intellectuelle de Journey to the Savage Planet, afin de poursuivre l’aventure commencée en 2020.

L’annonce du studio a toutefois été éclipsée par un vent de protestation, en raison de la photo d’équipe qui a accompagné le dévoilement. La critique principale: un manque de diversité au sein du groupe, formé de 20 hommes.

Courtoisie

Les critiques se sont tout particulièrement accumulées lorsque le journaliste Jason Schreier, de Bloomberg, a partagé l’image du dévoilement de Raccoon Logic sur Twitter, accompagnée du commentaire: «C’est assez fou qu’en 2021 un nouveau studio de jeux ressemble toujours à ça.»

Capture d'écran Twitter

Plusieurs membres de l’industrie du jeu vidéo ont ensuite exprimé leur déception concernant le manque de diversité dans la photo d’équipe où l'on ne voit que des hommes.

«Je suis déconcertée que nous soyons en 2021 et que nous devions encore convaincre les gens que les équipes diversifiées sont plus performantes, plus objectives et innovantes. Une équipe diversifiée produira des idées plus diverses, ce qui est crucial dans une industrie créative», a déclaré une productrice d’un petit studio indie. 

«Comment est-ce que PERSONNE n’a pensé à soulever cela comme étant possiblement problématique avant de l’annoncer?» a déclaré une ancienne employée d’Activision Blizzard, maintenant chez Respawn.

Osama Dorias, professeur au Collège Dawson et designer de jeu chez WB Games Montréal, a pour sa part utilisé le sarcasme pour répondre au lancement de Raccoon Logic.

Questionnés par des médias et internautes, des membres de l'équipe ont indiqué qu'une productrice, Noémie L'Écuyer, n'était pas sur la photo en raison d'un déplacement compliqué par la COVID-19. 

Le «tweet» initial de Schreier a obtenu plus de 2600 réponses, 2500 «retweets» et 9700 mentions «j’aime». Cependant, alors que plusieurs membres de l’industrie ont soutenu l’observation de Schreier, d’autres internautes ont plutôt cru bon de lui envoyer des menaces et une foule de commentaires et courriels haineux.

Par ailleurs, le directeur de la création chez Raccoon Logic, Alex Hutchinson, a également été critiqué par des membres de l’industrie du jeu vidéo en raison de sa réaction au «tweet» de Schreier: «Tu sais que tu as vraiment lancé un nouveau studio quand Jason Schreier “trolle” déjà».

Capture d'écran Twitter

Parmi ceux-ci, Mitch Dyer, un scénariste gaming anciennement journaliste, a qualifié la réaction de Hutchinson de décevante.

Capture d'écran Twitter

«Sérieusement, c’est super décevant de te voir — un vétéran de l’industrie, responsable d’un studio — rejeter une véritable préoccupation et la détourner vers les journalistes», a-t-il déclaré. Plusieurs internautes ont abondé dans le même sens, disant croire qu’il ne s’agissait pas de trolling, mais bien de critiques valables envers le studio.

En réponse à ces commentaires, le cofondateur du studio a rétorqué: «Si ce n'est pas une vraie question, c'est du trolling. [Jason Schreier] a mon adresse courriel et de nombreuses façons de me poser la question sérieusement.»

Notons que Hutchison n’en est pas à sa première controverse en raison de ses commentaires. En 2020, il avait notamment essuyé plusieurs critiques après avoir déclaré que les streamers devraient payer les développeurs afin de diffuser les jeux de leurs studios.

Pèse sur start a écrit à Raccoon Logic jeudi matin afin de recueillir le point de vue du studio sur l’affaire, avant d’être adressé à une équipe de relations publiques britannique œuvrant pour l’entreprise montréalaise. 

La firme a partagé la déclaration suivante, traduite de l'anglais: «Le recrutement et les entrevues ont pris du temps, et c'est un processus continu. Il serait donc important de mettre en contexte que l'annonce de l'ouverture du studio [Raccoon Logic] n'est pas un point d'arrivée, mais bien un point de départ; nous allons évoluer et continuer à promouvoir la diversité d'opinion et d'expression sous différentes formes, de la manière la plus ouverte possible (sexe, race, orientation sexuelle, religion, particulièrement). Le studio est là et est ouvert à tous pour postuler sans aucune sorte de discrimination. Nous pouvons confirmer: nous avons interviewé plusieurs candidates pour le poste de direction de production et avons finalement embauché une femme. Nous avons également interviewé des personnes BIPOC pour d'autres postes vacants et nous sommes impatients d'en embaucher davantage.»

À VOIR AUSSI     

s

s