Consigne élargie: Québec lance sept projets pilotes | 24 heures
/bref

Consigne élargie: Québec lance sept projets pilotes

Image principale de l'article Québec lance sept projets pilotes
Photo d'archives, Stevens Leblanc

Québec lance sept différents projets pilotes pour la consigne élargie. Les consommateurs pourront dorénavant retourner dans ces sites leurs contenants en verre, en métal ou en carton d’un format de 100 ml à 2 litres.

Ces chantiers seront déployés dans six villes, soit Granby, Châteauguay, Trois-Rivières, Mont-Laurier, Terrebonne et Montréal. 

Le ministre de l’Environnement, Benoit Charrette, était de passage, mardi, au supermarché Maxi de l’avenue Papineau, à Montréal, pour annoncer la mise en place de ces projets pilotes, dont la facture avoisine 1,3 million $. Des représentants de RECYC-QUÉBEC ainsi que des membres du commerce de détail étaient également sur place. 

s

Rappelons que la nouvelle consigne élargie devrait être en vigueur d’ici la fin de 2022. Pour le moment, aucune somme ne sera remise aux consommateurs pour le retour des contenants. 

Les tests devraient s’échelonner sur plusieurs mois. Les concepts les plus performants seront, par la suite, déployés à travers la province. 

«Les résultats issus de ces projets pilotes permettront aux producteurs de boissons et à leurs partenaires de poursuivre le travail entamé de manière à offrir aux Québécois une méthode de récupération simple, efficace et flexible tout en maintenant des coûts raisonnables pour les parties impliquées», indique dans un communiqué Martin-Pierre Pelletier de l’Association québécoise de récupération des contenants de boissons. 

La succursale Dépôt de la Société des alcools du Québec (SAQ) située à Terrebonne participe au projet pilote. Les consommateurs pourront y laisser les bouteilles de vin et de spiritueux ainsi que les autres contenants. 

Lorsque le cadre réglementaire pour la modernisation de la consigne sera officialisé, les consommateurs devront payer 25 cents de plus pour les bouteilles de vin et de spiritueux et 10 cents supplémentaires pour les autres contenants consignés (jus, lait, eau, boissons gazeuses). 

Des écofrais pourraient aussi être appliqués par des producteurs en lien avec les coûts entourant la gestion de la nouvelle consigne.