Denis Villeneuve: regarder Dune chez soi plutôt qu’au cinéma équivaut à «conduire un hors-bord dans sa baignoire» | 24 heures
/pop

Denis Villeneuve: regarder Dune chez soi plutôt qu’au cinéma équivaut à «conduire un hors-bord dans sa baignoire»

Denis Villeneuve et Javier Bardem sur le plateau de tournage du film Dune
Photo courtoisie, Chiabella James pour Warner Pictures

Denis Villeneuve et Javier Bardem sur le plateau de tournage du film Dune

Le réalisateur de Dune, Denis Villeneuve, continue d’être amer de voir son prochain film sortir à la fois au cinéma et à la maison, par le biais du service de diffusion HBO Max.

• À lire aussi: Dune: Chani, le personnage de Zendaya, serait au centre de la suite

• À lire aussi: Dune: une nouvelle bande-annonce époustouflante dévoilée [VIDÉO]

En entrevue avec Total Film, le Québécois a réitéré avec vigueur que sa nouvelle épopée, basée sur l’œuvre de Frank Herbert, avait été conçue pour être vue dans une salle obscure et non chez soi, les deux pieds sur la table du salon.

Villeneuve a dit reconnaître que l’industrie du cinéma était «sous une pression incroyable», alors qu’elle faisait face à la pandémie de COVID-19, que le cinéaste a qualifié «d’ennemi du cinéma». Cependant, comme il l’avait fait précédemment, le réalisateur a confié qu’il n’était «toujours pas content» de la décision de Warner Bros., qui envoie Dune en diffusion sur demande en même temps qu’au grand écran.

«Honnêtement, de regarder Dune sur une télévision, la meilleure comparaison que je pourrais faire, c’est que c’est comme conduire un hors-bord dans sa baignoire, a-t-il imagé. Pour moi, c’est ridicule. C’est un film qui a été fait pour rendre hommage à l’expérience qu’offre le grand écran.»

En décembre dernier, lors de l’annonce de la sortie de Dune simultanément en salle et sur HBO Max, Denis Villeneuve avait exprimé publiquement sa frustration, croyant entre autres que ce choix de diffusion pourrait faire mal aux recettes de Dune et même «tuer» le franchise.

«Je crois fermement que l’avenir du cinéma sera sur grand écran, peu importe ce qu’en dit n’importe quel dilettante de Wall Street», avait-il alors argué dans une lettre parue dans le magazine Variety.

Le scénario du deuxième volet déjà en chantier

Lors de sa discussion avec Total Film, le Québécois en a profité pour rappeler que le deuxième volet au cinéma de Dune n’était pas encore confirmé, mais qu’il faudrait possiblement une «très mauvaise performance au box-office» du premier pour que le projet ne reçoive pas le feu vert.

Villeneuve s’est ainsi dit «très optimiste», précisant qu’il avait déjà commencé l’écriture de la partie 2 de Dune.

«Je me sens comme si j’avais huit ans à nouveau. C’est très peu commun pour moi. C’est la première fois que je regarde l’un de mes films et que j’ai un moment de profonde reconnaissance, de joie profonde, et je dis: "Merci la vie de m’avoir permis d’amener ça à l’écran". Je ne sais pas ce que les autres en penseront, mais, moi? Denis Villeneuve quand il avait 14 ans? Merci», a-t-il confié.

Dune doit paraître le 22 octobre prochain au cinéma et sur HBO Max, après avoir vu sa sortie repoussée plusieurs fois en raison de la crise sanitaire.

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus