À 23 ans, Kévin Lebel souhaite redonner ses lettres de noblesse au mini-putt | 24 heures
/panorama

À 23 ans, Kévin Lebel souhaite redonner ses lettres de noblesse au mini-putt

Image principale de l'article À 23 ans, il représente la relève du mini-putt
Anne-Sophie Roy/24 heures

Biiiiiiiiiiirdie! Après 20 ans d'absence, La Coupe mini-putt fait son grand retour à la télévision, sur RDS. Et Kévin Lebel, 23 ans, compte bien profiter de l’occasion pour faire tomber les préjugés autour de ce sport trop souvent ridiculisé.

• À lire aussi: Quoi faire à Montréal en août: 19 activités à mettre à l’agenda

• À lire aussi: [EN IMAGES] Déjà 4 médailles pour le Canada aux JO de Tokyo

«C’est sûr qu’il y a du monde qui a des préjugés envers le golf, parce que ce n’est pas un sport traditionnel, qui est cardio ou très musculaire», note le jeune homme qui compétitionnera aux côtés de 14 autres golfeurs de la relève et de 15 anciens golfeurs.

«Tout le monde va jouer au mini-putt pour le plaisir, mais, dès que les gens entendent parler de la compétition, ils trouvent ça bizarre», poursuit-il. 

Kévin Lebel au Mini-Putt et lance balle Vanier, à Québec, le 17 août 2021

Anne-Sophie Roy/24 heures

Kévin Lebel au Mini-Putt et lance balle Vanier, à Québec, le 17 août 2021

En ramenant le mini-golf à la télé, l’idée est justement de prouver que ce peut être plus qu’une activité du dimanche et d'inciter plus de golfeurs à s’inscrire à la compétition et à perfectionner leur jeu.  

Ses débuts 

Le nom de Kévin Lebel vous dit quelque chose? Ça se peut très bien. Le résident de Charlesbourg est aussi un pro des quilles. Il a déjà compétitionné dans le Circuit provincial des petites quilles et on a pu le voir à l’émission Québec Quilles, diffusée sur les ondes de RDS et de TVA Sports.

«Tout ce qui est sport de précision, de focus et de concentration, j’excelle», lance le jeune homme. 

Et comment le mini-putt est-il arrivé dans sa vie? Ce sont ses parents qui l’ont initié à un très jeune âge. Il y a deux ans, le propriétaire du Mini-Putt Vanier a remarqué son talent et l’a invité à participer à la Coupe mini-putt, un événement organisé par la légende du mini-putt Carl Carmoni.

Depuis, celui qui a terminé des études en théâtre au Cégep Limoilou pratique son sport deux fois par semaine avec un de ses amis, en plus de jouer tous les jeudis soir avec son équipe. 

Son objectif: devenir une figure de proue du mini-putt au Québec.

Les cinq trucs de Kévin pour être meilleur au mini-putt  

  • Ne jamais viser le trou directement. «On doit viser une crevasse et bien lire les lignes du terrain», explique-t-il.  
  • Examiner les particularités du terrain, comme la longueur des poils du tapis. Plus longs sont les poils, plus vite la balle perdra de la vitesse.  
  • Prendre son temps pour jouer. Le mini-putt demande de la concentration et il est essentiel de rester calme.     
  • Se positionner près de la balle. Garder le bâton près de soi permet d’avoir plus de contrôle.  
  • Jouer avec «prudence» et ne pas (toujours) viser les trous d’un coup.   

Où sont passés les terrains de mini-putt

C’est dans les années 70 que le mini-putt a connu son âge d’or au Québec. 

À cette époque, on comptait plus de 125 terrains de mini-putt L’Authentique, répartis dans 85 villes. Ces parcours, on pouvait facilement les reconnaître grâce aux bordures orange et jaunes qui délimitaient les trous. 

Le nombre de terrains a depuis chuté, notamment en raison de la faillite de l’entreprise qui les possédait. «[Les terrains] sont tous devenus indépendants, il n’y avait plus de maison mère», explique Carl Carmoni, qui est analyste pour la Coupe mini-putt.  

La vedette du mini-putt Carl Carmoni

Photo d’archives

La vedette du mini-putt Carl Carmoni

Aujourd’hui, on compte toujours une trentaine de terrains. Une dizaine d’autres terrains de mini-putt L’Authentique pourraient toutefois bientôt voir le jour, affirme celui qui est aussi responsable du site mini-putt.net. 

Sinon, les golfeurs du dimanche peuvent aussi visiter des terrains de mini-putt Rigolfeur, qui allient mini-putt et farces et attrapes, ou Cascades, qui,vous l’aurez deviné, comportent des cascades d’eau. Ces terrains, toutefois, ne peuvent accueillir de compétitions comme la Coupe mini-putt. 

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus