«La fille de l’UQAM» est passée par toute la gamme des émotions après avoir cru qu'OnlyFans allait fermer | 24 heures
/misc

«La fille de l’UQAM» est passée par toute la gamme des émotions après avoir cru qu'OnlyFans allait fermer

Mettons les choses au clair: OnlyFans ne ferme pas.

En effet, jeudi après-midi,lorsque la nouvelle selon laquelle la plateforme de contenu par abonnement allait bannir «tout contenu sexuellement explicite», plusieurs personnes ont sauté aux conclusions.

• À lire aussi: Le contenu «sexuellement explicite» sera bloqué de OnlyFans

Pourtant, la nouvelle est toujours restée la même: comme le rapporte le Journal de Montréal, «OnlyFans précise que les créateurs pourront toujours mettre en ligne de la nudité s’ils se conforment aux nouvelles règles du site.»

Hélène Boudreau, la fameuse «fille de l’UQAM», est une de ceux et celles qui sont tombés dans le panneau, elle qui venait de visiter une église reconvertie en résidence dans le but de l’acheter.

Elle est donc passée par toute une gamme d’émotions, qu’elle a bien sûr relatées dans ses stories Instagram.

• À lire aussi: 15 choses fascinantes qu'on a apprises dans les stories de blanchiment d'anus d'Hélène Boudreau

«Ils ferment OnlyFans en octobre», disait-elle vers 16 heures de l’après-midi, convaincue qu’elle venait de perdre sa principale source de revenu.

Instagram @iamhely


Elle invitait donc ses admirateurs à se dépêcher à en profiter: «C’est là, maintenant, qu’il faut s’abonner. [Après] août, septembre, y’a pu de porn.»

• À lire aussi: Hélène Boudreau annonce qu’elle va quitter le Québec

De retour chez elle, toujours sous le choc de savoir qu’elle allait probablement devoir revoir ses finances, elle constatait qu’elle ne pourrait certainement pas se payer la demeure de ses rêves.

Instagram @iamhely


«Je vais pas acheter l’église. C’est sûr que je l’achète pas après cette nouvelle-là. J’ai pu de job en novembre!», déclarait-elle en souriant, avec toute l'autodérision dont elle est capable.

Un peu plus tard, vers 18 heures, coup de théâtre: «OnlyFans ne ferme pas!», célébrait-elle, avant de donner plus de précisions.

• À lire aussi: Jade Lavoie remet les pendules à l’heure concernant la fortune que certaines espèrent gagner sur OnlyFans

«On continue à avoir du contenu explicite, donc wow! La vie est belle! Fausse alerte!», clamait-elle, en ajoutant des emojis et des gifs d’église à sa story.

Instagram @iamhely


Elle a par la suite publié une capture d’écran d’un message internet provenant d’une source inconnue indiquant que le contenu sexuellement explicite provenant d’utilisateurs vérifiés ne serait pas bloqué.

Instagram @iamhely

Vers 20 heures, Boudreau a pris quelques instants pour s’adresser à ses haters qui ont évidemment décidé de lui envoyer des messages désobligeants quand ils ont eux aussi mal compris la nouvelle.

• À lire aussi: Claude Bégin s'est ouvert un OnlyFans

«Y’a beaucoup de monde qui sont venus me voir en DM pour rire de moi pis dire: “Ah! T’as pu de job! Tu vas vendre des hamburgers maintenant!”», indique-t-elle.

Instagram @iamhely


«Y se réjouissent qu’une personne inconnue perd sa job», dit-elle. «À quel point il faut être malheureux dans la vie pour te réjouir qu’une personne que tu connais pas qui perd une job.»

Mais puisque la nouvelle était fausse, ou du moins incomplète, et qu’elle pourra poursuivre ses activités, elle répond à ces gens: «Ça me touche que ça vous touche, mais j’ai encore ma job!»

• À lire aussi: Le rappeur G.I. Joe dévoile combien il gagne grâce à OnlyFans

Elle conclut finalement cette saga en expliquant que si OF avait réellement fermé, elle se serait tout simplement renouvelée.

Instagram @iamhely


«Brazzers m’a contacté aujourd’hui. C’est-tu un signe de Dieu? Est-ce que c’est l’église qui m’a envoyé ce message?», blague la créatrice de contenu, en référence à la maison qu’elle pourra peut-être finalement acquérir.

Bref, selon nos calculs, Hélène Boudreau est passée de la stupéfaction à l’incrédulité, à la résignation, à l’euphorie, à la consternation, à l’espoir, ce qui effectivement une pas pire gamme d’émotions.

À voir aussi sur le Sac de Chips:

s

s

s


Sur le même sujet