Petit guide pour mettre fin à une relation d’amitié | 24 heures
/panorama

Petit guide pour mettre fin à une relation d’amitié

s

Jennifer Aniston a récemment coupé les liens avec des amis anti-vaccin. Si je le souligne, ce n’est pas parce que je m’intéresse aux potins, mais bien à l’actualité intime... et que je me demande si on sait composer avec ce type de séparation.

«T’es plus mon ami!»  

Que ce soit les mesures sanitaires, le mouvement woke ou encore les changements climatiques, bien des enjeux idéologiques peuvent aujourd’hui briser une amitié. 

Élisabeth Camirand est doctorante en psychologie. Elle s’intéresse tout particulièrement à l’amitié chez les adolescents et les jeunes adultes. Selon elle, il faut commencer à se questionner lorsqu’une relation amicale nous apporte plus de coûts que de bénéfices. 

Si, au bout de notre réflexion, on estime que la rupture est la meilleure option pour notre bien-être, vaut mieux quitter... Tout en évitant de ghoster ! «Simplement parce que ghoster peut laisser croire que la relation demeure en suspens, explique Élisabeth.» 

Ok, mais alors on fait quoi ? On crie: «T’es plus mon ami.e!» ? La doctorante en psychologie propose un choix plus mature : la discussion. «Quand la personne essaie de prendre contact avec nous, on peut être franc et respectueux, tout en étant direct. On peut lui dire qu’on préfère couper les ponts, pour le moment. Je conseille toutefois d’expliquer pourquoi la relation ne fonctionne pas pour nous, plutôt que de tomber dans les accusations envers l’autre.» 

Une peine d’amour  

Qu’on se fasse quitter ou qu’on soit la personne qui dompe l’autre, la rupture amicale n’est pas sans conséquence. Selon Élisabeth Camirand, c’est un deuil qu’on doit se permettre de digérer. « Il n’y a pas de formule magique, il faut laisser le temps à notre corps et notre tête d’intégrer cette perte-là. » 

D’ailleurs, cette perte peut tout à fait s’apparenter à la douleur ressentie lors d’une séparation amoureuse.

«Il faut comprendre que les relations d’amitié sont fondamentales dans notre fonctionnement! s’exclame Élisabeth Camirand. Perdre un ami, c’est perdre une relation significative dans notre vie. On a tendance à avoir une vision "couple-centrique" des relations chez les adultes. C’est-à-dire qu’on met le couple en haut de la pyramide... Mais quand on regarde les études, on voit que les relations d’amitié et les relations amoureuses ont des fonctions sociales très similaires : les deux sont source de soutien, d’intimité, de confort et d’affection. Ce n’est pas le même type d’amour, mais ça répond à des besoins semblables. On peut donc tout à fait imaginer que ça fasse aussi mal de perdre un ami qu’un partenaire amoureux. Voire même plus mal !» 

Ce qui m’amène à me demander: qu’est-ce qui est le plus difficile, entre laisser des copains anti-vaccin et laisser Brad Pitt ? Si vous croisez Jennifer Aniston, ce serait gentil de le lui poser la question pour moi... 

D'autres vidéos de Rose-Aimée Automne T. Morin qui pourraient vous intéresser: 

Billie Eilish et le queerbaiting 

s

Quand le déconfinement mène à l'anxiété corporelle

s

Les Quebecois ont-ils honte de leur sexualité? 

s

Sur le même sujet