Près de 5000 cas de COVID-19 liés à la tenue d'un festival au Royaume-Uni | 24 heures
/bref

Près de 5000 cas de COVID-19 liés à la tenue d'un festival au Royaume-Uni

Rae Morris Where au festival Boardmasters, au Royaume-Uni, en 2018. Crédit: WENN.com
WENN.com

Rae Morris Where au festival Boardmasters, au Royaume-Uni, en 2018. Crédit: WENN.com

Un festival Boardmasters, qui s'est déroulé du 11 au 15 août dernier, à Cornwall, au Royaume-Uni, pourrait être responsable de 4700 cas de COVID-19. Une bien mauvaise nouvelle qui arrive quelques semaines avant la tenue des festivals de musique ÎleSoniq et Osheaga à Montréal.

• À lire aussi: Voici les festivals où vous pourrez aller en personne cet été

• À lire aussi: 5000 personnes ont assisté à un concert-test en Angleterre, sans masque et sans distanciation

Les 4700 cas ont été enregistrés parmi les festivaliers ou des personnes ayant été en contact avec l'un ou plusieurs d'entre eux, peut-on lire dans le média britannique The Guardian. Trois cas sur quatre ont été recensés chez les personnes de 16 à 21 ans. 

Fait inquiétant: les 50 000 festivaliers présents devaient présenter un résultat de test négatif à la COVID-19. De plus, ceux qui désiraient camper près du site devaient passer un autre test pendant l’événement et inscrire leur résultat dans une application. 

Une porte-parole du festival a souligné à The Guardian que le festival «avait des mesures au-delà de ce qui était recommandé». «Aucun événement n’est capable d’éliminer totalement le risque», a-t-elle affirmé, précisant que l'entrée au festival avait été refusée à plus de 450 personnes.

Dans la région de Newquay East, où a eu lieu l’événement, le nombre de cas par 100 000 habitants est maintenant de 1806,1. En comparaison, à Montréal, le taux est de 98,4 cas par 100 000 habitants.

Des festivals à venir au Québec 

Avec le variant Delta qui poursuit sa progression partout dans le monde, cette éclosion ne surprend pas Roxane Borgès Da Silva, professeure à l’École de santé publique de l’Université de Montréal.

«Dans certains cas, des personnes vaccinées peuvent attraper et transmettre la COVID-19 sans s’en rendre compte, car elles sont généralement asymptomatiques», explique-t-elle, ajoutant que 9000 cas ont été rapportés en raison de l'Euro 2020.

Alors que deux importants festivals auront lieu prochainement à Montréal, ÎleSoniq (24 au 26 septembre) et Osheaga (1er au 3 octobre), Roxane Borgès Da Silva croit qu'ils pourraient exiger, en plus du passeport vaccinal, un test antigénique négatif pour éviter la propagation du virus.

La prestation de la formation Tame Impala à Osheaga, à Montréal, en 2019

PHOTO D'ARCHIVES, AGENCE QMI

La prestation de la formation Tame Impala à Osheaga, à Montréal, en 2019

 

Avec l'implantation du passeport vaccinal, le gouvernement espère ne devoir annuler aucun festival, a pour sa part indiqué mardi le ministre de la Santé Christian Dubé. 

Rappelons qu'en raison de la menace que représente le variant Delta, le gouvernement Legault a annulé la semaine dernière deux concerts-tests, dont un qui devait être présenté devant 20 000 personnes sur les plaines d’Abraham.

Evenko, organisateur d’Osheaga et d'ÎleSoniq, n'a pas répondu à notre demande d’entrevue. 

Les mesures sanitaires en vigueur pour les festivals:  

  • Capacité totale: 15 000 personnes;       
  • Le site doit être séparé en sections;    
  • Chaque section peut accueillir un maximum de 500 personnes (excluant les travailleurs et les bénévoles);       
  • Chaque section doit offrir une superficie minimale de 2 m2 par personne admise;    
  • Le port du masque ou du couvre-visage est obligatoire selon les règles en vigueur;       
  • Les personnes de résidences différentes doivent maintenir entre elles une distanciation de 1 m.  

À lire aussi

Et encore plus