Hélène Boudreau est ENCORE passée par toute la gamme des émotions en apprenant qu’OnlyFans avait changé son fusil d’épaule | 24 heures
/misc

Hélène Boudreau est ENCORE passée par toute la gamme des émotions en apprenant qu’OnlyFans avait changé son fusil d’épaule

Hélène Boudreau, aussi connue sous le nom de «La fille de l’UQAM», s’est réjouie de savoir que la plateforme OnlyFans était revenue sur sa décision de bannir le contenu sexuellement explicite.

En effet, OnlyFans a pris tout le monde par surprise, ce mercredi matin, en renversant sa décision d’interdire le contenu à saveur pornographique sur sa plateforme.

• À lire aussi: OnlyFans change d'idée et permettra finalement les contenus sexuels

Celle qui se fait connaître sous le nom d’@iamhely sur les réseaux sociaux n’a pas pris de temps à réagir, en saluant la décision et en soulignant la solidarité des autres créateurs et créatrices de contenu qui se sont unis dans cette épreuve.


Dans sa story Instagram, «la fille de l’UQAM» est encore fois, comme lors de l’annonce qu’OnlyFans allait bannir le contenu explicite la semaine dernière, passée par toute la gamme des émotions.

• À lire aussi: «La fille de l’UQAM» est passée par toute la gamme des émotions après avoir cru qu'OnlyFans allait fermer

Les emojis qu’elle a choisis en témoignent bien.

Capture d'écran / Instagram Hélène Boudreau


«Je perds pas ma job! Tout continue comme avant!», célèbre-t-elle, avant de dénoncer l’attitude d’OnlyFans dans ce dossier.

• À lire aussi: Le contenu «sexuellement explicite» sera bloqué de OnlyFans

«Si vous comprenez le stress qu’on a vécu avec l’annonce de Only qu’ils fermaient pis là, l’annonce de ce matin qu’ils ferment pu. Nous, on a toute pensé qu’on perdait nos jobs, des milliers de dollars», explique celle qui est devenue célèbre grâce à sa photo de finissante.

«Je suis sous le choc et très très émotive parce qu’on a été rejetées, bashées, jugées, pis toute la communauté de Only, on s’est ralliés ensemble pis on a fait entendre notre voix pis on a gagné», dit-elle fièrement, mais visiblement toujours ébranlée parce qu’elle est au bord des larmes.

Capture d'écran / Instagram Hélène Boudreau


«Je suis tellement émotive, mais encore en 2021, on est tellement jugées pis les plateformes nous rejettent, mais on est encore là, pis on va continuer, pis y’ont vu qu’ils perdent beaucoup sans nous, donc ils ont remis leur décision pis ils se sont dits qu’ils allaient nous garder parce qu’ils perdaient beaucoup», affirme-t-elle ensuite, sans pouvoir retenir ses larmes cette fois-ci.

• À lire aussi: 15 choses fascinantes qu'on a apprises dans les stories de blanchiment d'anus d'Hélène Boudreau

Capture d'écran / Instagram Hélène Boudreau


Après avoir pris quelques instants pour nous rappeler les hauts et les bas qu’elles a vécus en 2021, Boudreau insiste ensuite sur les aspects positifs de ce volte-face d’OnlyFans.

• À lire aussi: Hélène Boudreau annonce qu’elle va quitter le Québec

«Nous, les travailleurs du sexe, on serait retournés dans la rue, on serait retournés à faire des clients, on serait retournés à la porn traditionnelle qui nous paye très mal, et on serait retournés dans les bras de pimps, pis ça aurait empiré les choses. Là, on gagne une bataille, nous les femmes. Je sais pas si vous comprenez, mais ça change tout», conclut-elle, heureuse de voir qu’elle pourra reprendre ses activités normalement.

Capture d'écran / Instagram Hélène Boudreau


Et qui sait, peut-être pourra-t-elle finalement acheter l’église dont-elle rêvait?

À voir aussi sur le Sac de Chips: 

s

s

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus