En Norvège, il est interdit de faire pipi en direction de la Russie | 24 heures
/pop

En Norvège, il est interdit de faire pipi en direction de la Russie

Si vous vous trouvez à la frontière entre la Norvège et la Russie et qu'une envie pressante d'uriner vous prend, attention: il est interdit de vous exécuter en direction de la Russie, sous peine de se voir infliger une amende corsée.

C'est ce qu'indique une nouvelle pancarte, posée par des inconnus, près de la frontière norvégo-russe. 

Rédigé en anglais, l’écriteau artisanal planté sur la berge d’une rivière qui sépare la Norvège de la Russie exhorte à «ne pas faire pipi en direction de la Russie» et est placé juste à côté d’un panneau, officiel celui-là, informant que l’endroit est sous la vidéosurveillance des garde-frontières norvégiens.

«L’écriteau a sans doute été installé là par des personnes bien intentionnées pour mettre en garde les gens de passage contre un comportement offensant», a déclaré à l’AFP le commissaire norvégien des frontières, Jens-Arne Høilund, confirmant une information du site internet Barents Observer qui a publié.

Les contrevenants sont passibles d’une amende de 3 000 couronnes (430 dollars canadiens).

Populaire auprès des touristes, l’endroit se trouve sur une des rives de la Jakobselva, d’où l’on peut facilement voir le côté russe à quelques mètres de là.

«Uriner dans la nature n’est pas nécessairement offensant, mais cela dépend du point de vue. Là, cela tombe sous le coup de la loi interdisant les comportements offensants à la frontière», a expliqué M. Høilund.

Une loi norvégienne dispose notamment qu’il est interdit d’avoir «une conduite offensante à la frontière à l’intention de l’État voisin concerné ou de ses autorités».

Selon M. Høilund, dont les fonctions consistent à veiller au respect des accords régissant les relations de voisinage entre la Norvège et la Russie, jamais les autorités russes ne se sont plaintes de faits contre lesquels la pancarte met en garde.

Barents Observer rappelle toutefois que quatre personnes avaient été interpellées par les garde-frontières norvégiens il y a quelques années après avoir jeté des pierres en Russie et que, l’hiver dernier, une femme filmée par les caméras a reçu une amende de 8 000 couronnes pour avoir passé la main gauche de l’autre côté de la frontière.

«On peut juger que c’est sévère, mais nous appliquons sans faiblir les réglementations frontalières», a fait valoir M. Høilund.

La Norvège garde dans l’Arctique la frontière septentrionale de l’OTAN avec la Russie sur 197,7 kilomètres. Les deux pays entretiennent historiquement de bonnes relations, mais celles-ci se sont crispées depuis l’invasion de la péninsule ukrainienne de Crimée par la Russie en 2014.

À lire aussi

Et encore plus