«Nah he tweakin»: l’expression de l’heure doit son origine... à une planche à roulettes infusée du sang de Tony Hawk | 24 heures
/pop

«Nah he tweakin»: l’expression de l’heure doit son origine... à une planche à roulettes infusée du sang de Tony Hawk

Tony Hawk
Capture d'écran YouTube

Tony Hawk

Nous vivons dans un monde bizarre. Un monde où, en quelques minutes seulement, 100 planches à roulettes peintes avec le sang de Tony Hawk se sont vendues comme du petit pain boudin chaud.

Image courtoisie Liquid Death

Des planches infusées de l’hémoglobine du Dieu vivant du skateboard, vous dites? Oui, c’est exactement ça. Produites en collaboration avec l’entreprise américaine d’eau en canette Liquid Death, celles-ci ont été mises en vente plus tôt cette semaine en édition très limitée, avec une production de seulement 100 exemplaires.

Il s’agissait évidemment pour la compagnie de frapper un grand coup publicitaire, mais aussi d’amasser des fonds pour deux fondations: l’une destinée à réduire le nombre de déchets en plastique dans l’océan et une autre qui aide à bâtir des parcs de planche à roulettes dans des communautés dans le besoin.

Image courtoisie Liquid Death

Sans grande surprise, les 100 planches agrémentées de l’ADN de Tony Hawk, vendues 500$ chacune, ont trouvé preneur en moins d’une heure mardi, s’envolant presque aussi rapidement qu’elles ont été annoncées.

L’étrange campagne semble toutefois vouloir laisser une trace beaucoup plus grande dans la culture populaire.

Les chaussures sataniques de Lil Nas X  

Pour vous mettre un peu en contexte, il faut souligner qu’il ne s’agit pas – assez étonnamment – du premier produit contenant du sang humain commercialisé cette année. Cet honneur, ou du moins de ce qu’on en sait, revient au «Satan Shoe» du rappeur Lil Nas X.

Image courtoisie MSCHF

Lancées en mars dernier avec la compagnie new-yorkaise MSCHF, les 666 paires de souliers Nike avaient été modifiées pour y inclure des inscriptions et des symboles d’inspiration satanique, de même qu’une goutte de sang provenant de membres de l’équipe de MSCHF.

Aussitôt annoncées (et aussitôt vendues), les espadrilles avaient attiré la controverse, notamment pour leur inclusion d’hémoglobine et leur propension à célébrer l’œuvre de Lucifer. Nike avait aussi rapidement poursuivi MSCHF pour une mauvaise utilisation de sa marque.

Lil Nas X

Photo AFP

Lil Nas X

Quelques semaines plus tard, une entente avait finalement été conclue entre le manufacturier et l’équipe derrière le «Satan Shoe», qui avait accepté de retirer du marché le curieux article.

Deux poids, deux mesures?  

Ce qui nous ramène à la fameuse planche sanguine de Tony Hawk qui, elle, n’a pas attiré la même consternation que le «Satan Shoe» de Lil Nas X, étant plutôt saluée comme un drôle d’objet insolite.

Ce faisant, plusieurs internautes ont souligné que le rappeur n’avait résolument pas eu droit au même traitement, soulignant une certaine hypocrisie de la part du public.

Le principal intéressé a, lui aussi, réagi sur Twitter, se questionnant quant au visible deux poids, deux mesures.

«Êtes-vous prêts à admettre que vous n’étiez jamais vraiment fâchés au sujet du sang dans les chaussures? Et que vous l’étiez peut-être pour une autre raison?», a-t-il avancé.

«Nah he tweakin»  

Ce n’est toutefois qu’un peu plus tard, en réagissant sur Instagram à une publication de la page RapTV, qui demandait l’avis du public sur les nouvelles planches de Tony Hawk, que Lil Nas X a lancé la fameuse expression qui allait ensuite rapidement prendre le web d’assaut. 

«Le sang de Tony Hawk est utilisé dans des planches à roulettes à 500$ en édition limitée. Êtes-vous cool avec ça!? [Y’all rockin with it!?]», demandait la publication, ce à quoi l’artiste a répondu: «Non, il est fou [Nah he tweakin]».

Au moment d’écrire ces lignes, le commentaire avait amassé plus de 131 000 mentions «j’aime», inspirant du coup la planète Instagram, qui reprend allègrement l’expression depuis.

C’est donc pour cette raison que vous voyez probablement «Nah he tweakin» depuis quelques heures un peu partout sur les réseaux sociaux.

Une «saga» qui a fait le tour du monde avant de retourner du côté de Tony Hawk lui-même, qui a reconnu le mème viral sur sa page Twitter.

Capture d'écran Twitter

Lil Nas X, de son côté, a profité de l’attention médiatique pour faire la promotion de son prochain album.

Bref: de quoi prouver une fois de plus que l'internet, à l’image de notre monde, est lui aussi assez étrange.

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus