Une marche pour soutenir les Afghans | 24 heures
/bref

Une marche pour soutenir les Afghans

Image principale de l'article Une marche pour soutenir les réfugiés afghans

Au moment où le Québec s’apprête à accueillir ses premiers réfugiés afghans, plusieurs dizaines de manifestants se sont réunis au centre-ville de Montréal, samedi, pour leur offrir leur soutien. 

• À lire aussi: Course contre la montre à Kaboul, 16 000 personnes évacuées dans les dernières 24 heures

• À lire aussi: «L’avenir est sombre pour l’Afghanistan»: une famille de Kaboul arrivée au Canada raconte son immense soulagement

• À lire aussi: Vers un retour de l’État islamique en Afghanistan? On vous explique

Ainsi, les citoyens de la métropole participaient à une marche qui se déroulait de manière simultanée dans plus d’une vingtaine de pays et dans plusieurs villes canadiennes.

«Cette manifestation est en soutien aux victimes de cette guerre par procuration, qui ne peuvent pas aller défendre leurs droits elles-mêmes, car elles craignent pour leur vie. Donc, elles ne peuvent pas aller protester librement. Et c’est important pour la diaspora afghane d’utiliser son privilège pour donner une voix à ces personnes-là», a indiqué à LCN Manija Mirhasan, organisatrice du Global Mouvement for Peace in Afghanistan.

Le Québec doit accueillir prochainement quelque 300 réfugiés, qui sont présentement en quarantaine à Toronto.

En tout, le Canada s’est engagé à accueillir 20 000 personnes qui ont fui le régime taliban qui s’est installé dans leur pays d’origine récemment.

Une participante a toutefois déploré que ce soient «les gens qui sont les plus éduqués» qui viendront en sol canadien.

«Même avec le processus immigrationnel [...] ce n’est pas tout le monde qui aura la même chance que nous, qui aura le privilège de venir ici. Et puis, ce qui arrive souvent, c’est que les vraies victimes vont rester en arrière», s’est-elle indignée.

Un autre manifestant craint pour sa famille qui se trouve toujours là-bas.

«Ils sont en danger. Et c’est un endroit vraiment dangereux. Et on voudrait montrer au gouvernement qu’il faut qu’il apporte plus d’Afghans ici», a-t-il imploré.

Le Centre des femmes afghanes de Montréal a également pris part à cette manifestation. Le centre se dit débordé par les demandes d’aide, mais aussi par l’offre de Montréalais qui souhaitent offrir de l’hébergement à ces futurs réfugiés afghans.

À lire aussi

Et encore plus